Le Notre Père: Etude.

Métropole Orthodoxe roumaine d’Europe Occidentale et Méridionale
Centre Orthodoxe d’Etudes et de Recherches Dumitru Staniloae
Le Notre Père
une prière divine pour l’Homme
Conférences du Père Noël TANAZACQ (26 et 27 mars 2012)(1)

Note bibliographique liminaire
Je me suis appuyé surtout sur deux auteurs :
-l’Evêque Jean de Saint-Denis (1905-1970), qui a fait un remarquable cours sur la prière
(Technique de la prière (2)) à l’Institut Saint-Denys en 1958-1959, et qui fut mon évêque et mon
professeur de théologie entre 1965 et 1970. Lui-même s’appuyait sur les Pères de l’Eglise, mais il est allé bien au-delà.
-le Père Jean Carmignac, qui a été l’un des plus grands biblistes du 20e siècle, spécialiste des
manuscrits de Qumrân. Il a fait sa thèse sur le Notre Père (publiée en 1969) et a trouvé la clé de
compréhension de la 6e demande (la tentation) : cet ouvrage est absolument fondamental et je l’ai utilisé constamment (3). Il en a publié aussi une synthèse, remarquable mais destinée au grand public (« A l’écoute du Notre Père », 1971). Continuer la lecture de Le Notre Père: Etude.

L’agriculteur et le potier

amarylis(nov2014)

 

 

Une petite histoire

On raconte que quelqu’un maria ses deux filles.

Une fille a épousé un agriculteur et l’autre fille un potier.

Une année après leurs mariages, le père est parti rendre visite à ses deux filles.

Il s’est rendu en premier chez celle qui avait épousé un agriculteur qui l’a accueilli avec joie.

Il lui a demandé comment était sa situation, elle lui dit :

Mon époux a loué des terres et il s’est endetté pour acheter des graines afin de les semer.

S’il pleut nous serons comblés, mais s’il ne pleut pas ce sera une catastrophe.

Le père a alors quitté sa première fille et s’en alla visiter celle qui avait épousé un potier. Elle l’accueilla avec joie.

Il lui demanda comment elle allait et comment était sa situation, elle lui dit :

Mon époux s’est endetté pour acheter de l’argile qu’il a transformée en poteries et il les a placées au soleil pour qu’elles sèchent.

S’il ne pleut pas nous serons comblés, mais s’il pleut tout va se désagréger à cause de la pluie et ce sera une catastrophe.

Lorsque le père retourna chez lui, alors son épouse lui demanda comment vont ses filles.

Alors il lui dit :

S’il pleut, remercie le Seigneur, et s’il ne pleut pas remercie le Seigneur.

Rends grâce au Seigneur dans tous les cas.