Bulletin du mois de décembre 2021 de l’Église Orthodoxe à Maurice

Paroisse orthodoxe de la sainte Transfiguration

Numéro 71, décembre 2021

Le grand mystère de l’Incarnation de Dieu le Verbe, qui a été accompli de manière sacrée et ineffable dans le sein vierge de la Très Sainte Théotokos le jour de l’Annonciation, a été révélé au monde par la Nativité du Seigneur. C’est pourquoi la fête de la Nativité du Christ est célébrée le 25 décembre, neuf mois après la fête de l’Annonciation. La Nativité du Christ est une théophanie, c’est-à-dire une manifestation divine de Dieu au monde : Dieu est apparu dans la chair (1 Tim 3: 16). Cela signifie que Dieu la Parole a 1 Noël : Dieu manifesté dans la chair a pris sur lui un corps humain et a été révélé au monde sous le nom de Theanthropos (Dieu Homme). Cette manifestation de Dieu au monde est le début de notre entrée dans le monde de Dieu. Saint Grégoire le Théologien écrit : « Celui qui n’est pas charnel s’incarne… l’invisible devient visible… le Fils de Dieu devient le Fils de l’homme. » Et « Celui qui donne des richesses aux autres devient pauvre, assumant la pauvreté de ma chair afin que je puisse assumer la richesse de sa Divinité ».  L’Incarnation du Seigneur est Sa condescendance par amour pour l’humanité et Son renoncement : le Christ s’est vidé de lui-même en prenant la forme d’un serviteur (Phil. 2:7). Si Dieu n’était pas descendu vers l’homme, l’homme n’aurait pas été capable de s’approcher de Dieu. Sans le renoncement de Jésus-Christ, la déification de l’homme n’aurait pas été possible. Il était nécessaire que Dieu descende de sa gloire et que l’homme se lève de sa bassesse pour que l’homme puisse devenir un participant de l’amour divin. En réalité, le Christ est descendu même dans l’Hadès, tandis que l’homme a simplement tendu la main vers Lui pour recevoir la vie nouvelle. Saint Jean Chrysostome appelle la fête de la Nativité du Christ « la principale et mère de toutes les fêtes », proclamant : « Aujourd’hui, la puissance de la mort est défaite, le Paradis est ouvert… Un mode de vie céleste a été planté sur  la terre, les anges communiquent avec les hommes et les hommes conversent avec les anges sans crainte. » Dieu s’est incarné pour que l’homme soit déifié : « Dieu devient homme, afin de faire Adam devenir Dieu. » Saint Athanase le Grand résume ainsi le mystère : « Le Fils de Dieu est devenu le Fils de l’homme afin que les fils de l’homme, c’est-à-dire d’Adam, deviennent fils de Dieu. »

Tiré de: Hieromonk Gregorios, The Orthodox Faith, Worship and Life, Mount Athos, pages 42-42 3

Divine Liturgie Tous les dimanches à 9h30

Dimanche 5 : Le vrai Sabbat en Christ Epitre : Gal 5/22 – 6/2 ; Evangile : Luc 13/10-17

Dimanche 12 : Ancêtres du Christ Epitre : Eph. 5/8-

Dimanche 19 ; Evangile : Luc 14/16-24 19 : Généalogie Epitre : Heb. 11/9-10 et 32-40 ; Evangile :Mat 1/1-25

Samedi 25 : Nativité de notre Seigneur Jésus-Christ Epitre : Gal. 4/4-7 ; Evangile : Nat 2/1-12

Dimanche 26 : La fuite en Egypte Epitre : Gal 1/11-19 ; Evangile : Mat 2/13-23

Eglise orthodoxe de la Sainte Transfiguration Grande-Rivière N-O Ile Maurice (derrière le garage Bala) Divine Liturgie Chaque dimanche à 9h30

Site WEB: http://orthodoxchurchmauritius.org

Père Athanasios, tel.: 57 33 32 53 E-mail: p.athanasios@myt.mu

Père Ian, tel.: 52 57 90 53 E-mail: fr.ian@antiochian.org.nz

Saint Silouane : sur l’humilité

Nous souffrons parce que nous n’avons pas d’humilité… Nous souffrons parce que nous n’aimons pas notre frère…

Quand nous aimons notre frère, l’amour de Dieu vient à nous. Les hommes n’apprennent pas l’humilité et, à cause de leur orgueil, ne peuvent recevoir la grâce du Saint-Esprit, et ainsi le monde est plongé dans la souffrance.

Saint Silouane du Mont Athos ♱fond de la riviere

Une pensée de Saint Théophane le reclus (1815-1894) sur la Reine de Saba la Reine du Midi

« Au jour du jugement, la reine du Midi se lèvera et condamnera les gens de notre temps, car elle est venue du bout du monde pour écouter l’enseignement plein de sagesse de Salomon. Or, il y a ici plus que Salomon ! [Luc 11:31]. Les condamner pour quoi ? Pour l’indifférence à l’œuvre de Dieu qui s’est déroulée sous leurs yeux. Cette reine, ayant entendu parler de la sagesse de Salomon, est venue de loin pour l’entendre, tandis que ces hommes, voyant le Seigneur lui-même, ne l’ont pas écouté – même s’ils le savaient plus haut que Salomon comme le ciel est plus haut que la terre . De même, la Reine du Midi condamne tous ceux qui sont indifférents et froids envers Dieu et ses œuvres en ce moment, car le Seigneur dans son Évangile est visible aujourd’hui aussi clairement qu’il était visible sur terre il y a 2000 ans. En lisant l’Évangile, nous avons devant les yeux le Seigneur avec tous ses miracles, car l’Évangile est aussi certain que le témoignage de nos propres yeux. Et pourtant, bien que Son impression sur nos âmes soit si puissante, seuls quelques-uns prêtent attention au Seigneur. Soit nous regardons de l’autre côté, soit nous avons simplement fermé les yeux. De toute façon, nous ne le voyons pas, et par conséquent, nous ne participons pas à ses œuvres. Ce n’est cependant pas une excuse pour nous, mais simplement une raison pour notre mépris du Seigneur, une raison tout aussi abominable que notre comportement lui-même. L’œuvre du Seigneur est la plus importante de toutes : c’est le salut de nos âmes. L’œuvre du Seigneur, indépendamment de nous-mêmes, devrait de toute façon être de la plus haute priorité – d’autant plus lorsqu’elle nous est consacrée, à notre existence même, à notre bien-être éternel. Voyez donc comme il est détestable de l’ignorer !
https://russian-faith.com/explaining-orthodoxy-saints/november-15-daily-thoughts-st-theophan-one-russias-favorite-19th-century

A propos de Dieu

Un certain Américain rendit un jour visite à Saint Porphyrios de Kafsokalivia et lui dit qu’il était arrivé à la conclusion que Dieu n’existait pas…
Saint Porphyre a répondu non pas par des arguments logiques, mais par une déclaration divinement inspirée :
« Vous avez récemment acheté une parcelle de terrain en Californie. Lorsque vous retournez dans votre pays, allez du côté est de la parcelle – là où se trouve la source – et creusez un trou d’environ un mètre et demi de profondeur. Vous y trouverez de nombreuses pièces d’or espagnoles d’une telle époque et une amphore ! Rentrez chez vous et faites ce que je vous dis, puis revenez et nous continuerons notre conversation sur l’existence de Dieu… ».
L’Américain n’a pas cru les paroles de l’ancien. Mais lorsqu’il est rentré chez lui, une intense curiosité l’a envahi : et si c’était vrai ? Il s’est rendu sur sa propriété et a commencé à creuser à l’endroit dont l’ancien lui avait parlé. En effet, il a déterré une amphore antique contenant exactement le nombre de pièces que Saint Porphyre lui avait indiqué. Et même la date estampillée sur les pièces était la même ! L’Américain était stupéfait !
L’été suivant, il est retourné voir Saint Porphyre et lui a tout raconté. L’ancien l’a écouté attentivement et lui a répondu avec un sourire bienveillant : « Enfant, si tu ne sais même pas ce qu’il y a dans ta propre parcelle, comment peux-tu raisonner sur ce qu’il y a dans le Ciel ? !!! ».
Source  :   https://www.facebook.com/monsainteelisabeth