A propos du Grand et Saint concile de Crête

Le texte qui suit est la conclusion d’un article paru initialement en grec et disponible en anglais sur le site:

 http://parembasis.gr/index.php/en/holy-great-council-menu/4545-2016-06-11-amsoe-just-before.

Ce article a été écrit par le métropolite Hiérothée de Nafpaktos (qui sera présent à ce concile) et la version française est de Claude Lopez-Ginisty (voir http://orthodoxologie.blogspot.com/).

Après ce qui vient d’être dit, je conclue que le Grand et Saint Concile, avec ces Eglises qui y participeront, devrait mentionner explicitement les Grands Conciles Œcuméniques dans son message. Le « mythe » non historique, non théologique et anti ecclésial selon lequel ce Concile est convoqué après 1.200 ans, ou qu’il est le premier concile après le schisme [catholique romain de 1054], doit cesser d’être répandu.

Avec beaucoup de respect, je prie et supplie les primats des Eglises orthodoxes, qui assisteront éventuellement [au Concile], en particulier Sa sainteté le patriarche œcuménique Bartholomée, qui a œuvré pour amener les choses à ce point, de mentionner explicitement, que ce concile est une continuation des conciles de Photios le Grand, de saint Grégoire Palamas, de saint Marc d’Ephèse, des Grands Patriarches d’Orient, de leurs prédécesseurs, dont certains ont été martyrisés pour Dieu et l’Église. Sinon, il y aura une raison supplémentaire pour que ce concile soit discrédité aux yeux de l’Eglise comme étant contre Photios, contre [Saint Grégoire] Palamas, contre Marc [Eugénikos, (Saint Marc d’Ephèse)], et considéré comme un concile antiphilocalique!

Je pense que pendant les sessions du saint et grand concile, il y aura des membres de ce concile qui seront conscients de la voix des prophètes, des apôtres et des Pères, du sang des martyrs de la foi, des larmes et des luttes des ascètes, de la sueur des missionnaires, des prières des « pauvres en Christ », des attentes du peuple pieux. Ceux qui ne sont pas conscients de cela, ou qui ne le comprennent pas, seront pitoyables.

Notes supplémentaires: Ce concile doit discuter de 6 textes qui ont été préparés par lors de conférences préconciliaires. Mgr Hiérothée souligne qu’il est erroné de croire que l’Eglise orthodoxe est restée comme dans une sorte d’hypnose spirituelle depuis le dernier concile œcuménique en l’an 787 (septième concile œcuménique). Il ne faut pas considérer le présent concile comme la suite du septième concile car il y a eu depuis de nombreux conciles des Patriarches de l’Eglise orthodoxe: en 880 (concile convoqué par l’Empereur , Photios étant patriarche de Constantinople, avec des représentants du pape); en 1351 lors de la controverse hésychaste en présence de saint Grégoire Palamas; en 1484 qui a annulé les décisions du concile de Ferrara-Florence avec les latins; 1590 qui a élevé l’Eglise russe au rang de Patriarcat; 1756 , 1848 et 1872 au cours duquel le phylétisme a été condamné. Il y en a eu d’autres également.

2000 06 Vartholomeos samothraki

A gauche sur la photo Mgr Hiérothée de Nafpaktos discutant avec le Patriarche œcuménique Bartholomée. Voir:http://parembasis.gr/index.php/en/mitropolitis-4/photos

Méditation

Oui, DIEU a créé l’homme pour l’incorruptibilité, il en a fait une image de sa propre nature ; c’est par l’envie du diable que la mort est entrée dans le monde : ils en font l’expérience, ceux qui lui appartiennent !

Telle est la bonne nouvelle  annoncée par la Sagesse

Après la mort et immédiatement, l’âme fidèle continue à vivre, non pas de la survie traditionnelle du shéol, où les âmes, loin de DIEU mènent une morne existence d’ombres, mais d’une vie  sans fin de bonheur auprès de DIEU

Question : puisque DIEU est juste, comment expliquer que souvent ici-bas les justes soient malheureux et les méchants heureux ?

Ce qui se passe en ce monde n’est que la préparation de l’au-delà. Le bonheur n’est pas plus un signe de la faveur de  DIEU que le malheur ne l’est de sa réprobation. Les souffrances du juste n’ont d’autre but que de le purifier et de lui valoir une récompense meilleure.

Sa mort prématurée le sauve des périls que la perversité d’un milieu hostile pourrait faire courir à sa candeur

S’il ne laisse pas de postérité, il recueillera dans l’au-delà le fruit de ses travaux.

Une seule chose compte, c’est de pratiquer la volonté de DIEU et de vivre dans son amour. Celui qui est fidèle possède dès maintenant la vie qui ne finit pas ; le pécheur connait déjà la mort, une mort éternelle

Chacun a le pouvoir, la liberté de se sauver ou de se perdre

DIEU aime tous les êtres qu’il a créés, sans distinction

Il a pitié de tous et ferme les yeux sur les péchés des hommes pour qu’ils se repentent

Il déploie une stratégie de miséricorde pour amener les pécheurs à se convertir

Par une série d’épreuve, il les avertit du danger qu’ils courent et leur temps et lieu pour se débarrasser de leur méchanceté

Il ne frappe que les pécheurs obstinés, qui repoussent les avances de sa miséricorde et bravent sa toute puissance