Les Béatitudes de saint Ephrem le Syrien (4)

hortensias35. Bienheureux celui qui n’a pas été défait comme un couard, à cause de la passion de l’acédie, mais qui a trouvé une endurance parfaite par laquelle tous les saints ont reçu leur couronne.

36. Bienheureux qui en accord avec la volonté de Dieu, aime la maîtrise de soi et n’a pas été condamné par son estomac, comme recherchant les plaisirs et souillé, il sera magnifié par le Seigneur.

37. Bienheureux qui n’a pas été ivre de vin comme le prodigue, mais s’est réjoui chaque jour dans la mémoire du Seigneur en Qui les saints se réjouissent continuellement.

38. Bienheureux celui qui gère ce qu’il possède en accord avec la volonté de Dieu et n’a pas été condamné par le Sauveur comme aimant l’argent et sans compassion pour son prochain.

39. Bienheureux qui veille dans la prière et la lecture et les bonnes œuvres, il deviendra illuminé et ne s’endormira pas du sommeil de la mort.

40. Bienheureux qui est devenu un bon filet spirituel et qui a pris beaucoup d’âmes pour le Seigneur Bon, il sera grandement loué par le Seigneur.

41. Bienheureux qui est devenu un bon exemple pour son prochain et n’a pas scandalisé la conscience de ceux qui servent avec lui le Seigneur en agissant contre la Loi. Il sera loué par le Seigneur.

42. Bienheureux qui est devenu longanime et compassionné et non l’esclave des barbares que sont la colère et l’ire diabolique, il sera exalté par le Seigneur.

43. Bienheureux celui qui est exalté par l’amour, est devenu comme une cité bâtie sur une montagne : quand l’ennemi la voit, il se retire avec crainte, tremblant devant le Seigneur.

44. Bienheureux qui a brillé de la foi du Seigneur, comme une lampe radieuse posé sir son socle et a illuminé les âmes dans les ténèbres qui avaient suivi l’hérésie des gens sans foi et des impies.

45. Bienheureux qui aime continuellement la vérité et n’a pas prêté ses lèvres comme instrument à l’impiété pour mentir, à cause du commandement sur les paroles vaines.

46.Bienheureux qui ne juge pas son prochain comme ceux qui manquent de sagesse mais qui a compris parce qu’il est spirituel et a lutté pour ôter la poutre de son œil.

47. Bienheureux celui dont le cœur a fleuri comme un palmier par la justesse de la foi et n’a pas été envahi, comme par des épines, par l’hérésie de ceux qui n’ont pas la foi et par les impies.

48. Bienheureux qui a gardé la maîtrise de ses paupières et ne s’est illusionné ni par l’intellect ni par les sens en ce qui concerne le péché de la chair qui après peu de temps fait sourdre la putréfaction.

49. Bienheureux qui a devant ses yeux le jour du départ et qui a haï l’orgueil avant que la faiblesse de notre nature n’ait été prouvée dans son pourrissement dans le tombeau.

50. Bienheureux qui considère ceux qui dorment dans leurs cercueils au tombeau et qui a rejeté tout désir nauséabond, car il s’élèvera en gloire quand la trompette céleste sonnera, éveillant tous les enfants des hommes de leur sommeil.

51. Bienheureux qui observe avec discernement spirituel le chœur des étoiles brillant avec gloire et la beauté des cieux, et se languit de contempler Celui qui fit toute chose.

52. Bienheureux qui garde à l’esprit le feu qui descendit du Sinaï et le son des trompettes et Moise se tenant là tremblant avec crainte, et qui ne néglige pas son propre salut.

53. Bienheureux qui ne place pas son espoir en l’homme mais dans le Seigneur qui reviendra avec gloire juger l’univers avec justice, car, il sera comme un arbre planté près des eaux et il ne manquera pas de produire du fruit.

54. Bienheureux celui dont la pensée a été dans la grâce comme un nuage porteur de pluie et qui arrose les âmes pour faire croître les fruits de la vie : sa louange retentira dans la vie éternelle.

55. Bienheureux sont ceux qui veillent en Dieu sans discontinuer, car ils seront protégés par Dieu au jour du Jugement : devenant fils de la chambre nuptiale ils verront l’Epoux. Mais moi, et mes semblables, oisifs et aimant les plaisirs terrestres, nous pleurerons et nous lamenterons tandis que nous verrons nos frères dans la gloire éternelle, alors que nous sommes dans les tourments.

(FIN)

 

 

 

Source : La Voie Orthodoxe N°49. Printemps 2008.

 

 

 

 

Les Béatitudes de saint Ephrem le Syrien (3)

fond de la riviere21. Bienheureux qui, assis dans sa cellule s’abaisse volontairement, comme Marie assis aux pieds du Seigneur et se hâte comme Marthe de Le recevoir, Lui le Seigneur et Sauveur.

22. Bienheureux qui est enflammé par la crainte de Dieu, ayant toujours la ferveur du Saint Esprit en lui, et qui a brûlé les épines et les chardons de ses pensées.

23. Bienheureux qui n’a pas souillé ses mains avec des actes inconvenants comme ceux qui sont maudits, car il y aura pour cela un jugement au jour redoutable de la Présence du Seigneur.

24. Bienheureux qui engrange de belles et bonnes pensées chaque jour et par l’espoir conquiert la passion maligne de l’acédie par laquelle sont attaqués les ascètes du Seigneur.

25. Bienheureux qui est devenu comme un noble guerrier dans l’œuvre du Seigneur, stimulant les indolents, encourageant les faibles dans la Voie du Seigneur.

26. Bienheureux qui a porté des fruits dans le Seigneur, il a les saints anges comme protecteurs, comme l’arbre plein de fruits a le fermier comme bon gardien.

27. Bienheureux qui aime la douceur spirituelle et n’est pas écrasé par le serpent malin car il a espoir dans le Seigneur bon et compatissant.

28. Bienheureux qui honore les saints et aime son prochain et qui a banni l’envie de son âme, envie par laquelle Caïn est devenu le meurtrier de son frère.

29. Bienheureux qui a repoussé le tyran et ne s’est pas réchauffé à la flamme des plaisirs, car son âme sera rafraîchie par la rosée du Saint Esprit.

30. Bienheureux celui que la nuée sombre et diabolique n’a pas été capable d’envahir et de priver de la lumière et de la joie les justes.

31. Bienheureux celui dont les yeux du cœur ont été illuminés tandis qu’il reflète toujours le Seigneur, car il a été délivré des passions et des pensées mauvaises.

32. Bienheureux qui aime les paroles bonnes et justes et qui hait les discours bas et destructeurs car il ne deviendra pas prisonnier du Malin.

33. Bienheureux qui réprimande son prochain avec la crainte de Dieu et qui ne trompe pas son âme, craignant chaque jour le sceptre de fer du grand Pasteur.

34. Bienheureux celui qui en accord avec la volonté de Dieu obéit à son prochain et qui, lorsqu’il endure des afflictions, remercie Dieu. Il recevra une couronne car il deviendra un confesseur du Seigneur.

 

 

 

Source : La Voie Orthodoxe N°49. Printemps 2008.