Conférence sur la prière (VIII)

La prière permanente (VIII)

Saint Silouane de l’Athos (qui s’est endormi dans le Seigneur en 1938) nous dit que « les églises nous ont été données pour la prière, dans les églises on célèbre les offices liturgiques, mais tu ne peux prendre l’église partout avec toi, et les livres liturgiques ne sont pas toujours en ta possession, tandis que la prière intérieure, la prière du cœur (prière de Jésus), est toujours avec toi. Dans les églises lors des offices le Saint Esprit est présent, mais la meilleure église de Dieu est à l’intérieur de l’âme. Celui qui prie dans son esprit, alors l’univers devient pour lui un temple, mais cela n’est pas accordé à tous ».

Continuer la lecture de Conférence sur la prière (VIII)

Conférence sur la prière (VII)

S’efforcer de prier (VII)

Mes bien aimés, prier signifie vivre, arrêter de prier c’est mourir. C’est là le grand combat de notre existence, le combat contre satan pour le chasser, et  pour retrouver la tendresse dans le sein du Père afin d’atteindre le palais du Roi que nous avons quitté par notre désobéissance.

La première bataille que mène contre le mauvais est de nous empêcher de prier. Et si nous nous forçons à prier, alors il disperse notre intellect, nous fait tomber dans l’ennui et l’abattement, car il est l’ennemi de la prière.

Continuer la lecture de Conférence sur la prière (VII)

Conférence sur la prière (VI)

Les formes de prière (VI)

Développons à présent les différentes formes de la prière…cela nous facilitera, si nous écoutons avec nos cœurs, notre élan vers les choses supérieures si cela est notre désir.

La prière corporelle consiste essentiellement à lire, à se tenir debout et à accomplir des prosternations. Il faut dans ce cas que celui qui prie se concentre avec patience, application et aussi avec de la sueur, car l’intellect se disperse naturellement, et on perd en permanence la concentration ce qui diminue la crainte de Dieu et le désir de prier. Il faut donc se donner une règle de prière qui soit modérée et s’y tenir. Il faut pratiquer cette forme de prière jusqu’à ce que l’on comprenne le sens des mots et qu’on les vive. On peut se maintenir sur cette forme de prière ou bien monter plus haut.

Continuer la lecture de Conférence sur la prière (VI)

Conférence sur la prière (V)

La prière et la pureté du cœur (V)

Mes bien aimés, entrons dans les détails des conditions pour que la prière soit agrée par le Créateur.

La première condition est la pureté du cœur…  « Accorde-moi Seigneur un cœur pur et renouvelle dans mes entrailles un esprit de droiture. Ne me rejette pas de devant Ta face et ne me retire pas Ton Esprit Saint » (Ps.50). Sans pureté du cœur Dieu n’écoute pas notre prière.

Saint Antoine le Grand qui a vécu dans le désert d’Egypte au IVème siècle et qu’on appelle le père des moines affirme : « Bienheureux les cœurs purs car ils verront Dieu, car sans pureté du corps et du cœur personne ne peut être parfait. Veillez mes enfants à garder vos cœurs de la haine, de la colère, de la médisance, du jugement des autres, de peur que la mort ne survienne soudainement et ne vous surprenne car vous seriez alors comptés comme des meurtriers, car celui qui hait son frère commet un meurtre sur une âme. Celui parmi vous qui subit l’injustice, qu’il accepte (cette injustice) avec joie et laisse le juste jugement au Juste Juge. Mais celui qui commet une injustice envers un frère, qu’il accourt vers lui pour le supplier de lui pardonner, et ne laissez pas le soleil se coucher sur votre colère ».

Par conséquent, la condition nécessaire pour le succès de la prière est la purification du cœur des passions en général et de l’attachement à n’importe quelle chose en particulier.

Continuer la lecture de Conférence sur la prière (V)