Sur la Résurrection (10)

Les apôtres sont morts en insistant sur la Résurrection, en insistant sur le fait que le Christ est le Messie et le Fils de Dieu, et rien ne pouvait les en dissuader parce qu’ils avaient expérimenté la Résurrection, quelque chose de si inoui que nous ne pouvons pas commencer à imaginer ce que c’était. Ainsi, les apôtres, chers frères et sœurs, ont été les témoins oculaires de la Résurrection du Christ.

D’autres disent que les apôtres ont simplement décidé de dire aux gens que le Christ est ressuscité des morts et ont continué son ministère. Je ne sais pas quel genre de ministère ce serait, mais, avant tout, je veux vous rappeler qu’il y avait bien plus que douze apôtres. Il y avait des centaines d’apôtres, et toutes ces personnes devaient accepter cette mascarade. Mais disons, pour les besoins de la discussion, qu’il y en avait douze. Si vous étiez parmi eux, quitteriez-vous votre maison et vos proches, votre travail, votre pays ? Quitteriez-vous tout ce qui vous est cher pour sortir et mener une vie de souffrance, de persécution, d’emprisonnement, de coups, de froid, de faim, de voyage, de pauvreté et de martyre pour un mensonge ? Feriez-vous cela pour un mensonge ? Personnellement je ne le ferais pas ! Je ne pense pas que vous puissiez trouver douze personnes capables de faire cela. Vous pourriez peut-être trouver quelques personnes mentalement déséquilibrées qui feraient cela, mais vous ne pourriez pas en trouver des centaines. Je ne pense pas que vous puissiez même en trouver douze. Il y a donc quelque chose de très, très important dans le fait que les apôtres sont les témoins oculaires de la Résurrection. C’est leur héritage. Le fait est, chers frères et sœurs, qu’il nous reste à expliquer l’existence de l’Église, parce que les apôtres ont fondé l’Église. Ils ont vécu et ils sont morts pour le message de la Résurrection. C’est ce qui les animait, les motivait, les soutenait. Ils sont allés joyeusement à leur mort – qui étaient des morts terribles et atrocement douloureuses !

Insistant sur le fait que le Christ était le Messie, le Seigneur, qu’il était ressuscité des morts et qu’ils ne craignaient pas la mort ; ils ont accueilli la mort parce qu’ils avaient vécu la Résurrection. Les autres comme nous se fient simplement à leur témoignage. Je crois les apôtres parce que je ne peux pas expliquer l’existence du christianisme d’une autre manière. Rien d’autre n’a de sens pour moi. Et tu sais quoi? Je suis une personne qui a besoin d’être convaincue, je suis avocate, après tout, et je ne crois pas facilement les choses ; Je suis sceptique dans l’âme. Mais rien d’autre que la Résurrection n’a de sens. La seule autre option est de croire qu’ils étaient tous des menteurs, qu’ils se sont tous trompés. Mais quel groupe de personnes souffrirait pour le reste de leur vie et mourrait volontairement d’une mort douloureuse pour un mensonge ? Je trouve juste cela beaucoup plus difficile à croire que la Résurrection, et de ce que tout le monde dit avoir besoin de « preuves scientifiques » pour croire. Pour moi, croire aux apôtres est beaucoup plus crédible que ne pas les croire. Alors quels sont les arguments qui sont soulevés contre la croyance en la Résurrection, outre le fait qu’il faut avoir des preuves ? Tout d’abord, discutons-en. Il y a tellement de choses que nous acceptons sur la base de preuves dont nous ne sommes pas témoins oculaires, même scientifiquement parlant. Je ne suis pas un scientifique, mais je suis sûr que ceux d’entre vous qui le sont pourraient me signaler de nombreuses choses pour lesquelles nous n’avons aucune preuve directe ou que nous ne pouvons pas expliquer, mais que nous acceptons comme vraies sur la base de l’évidence, sur la base des résultats que nous voyons. Prenons un exemple très simple. Vous sortez un matin et le sol est mouillé. Vous concluez qu’il a plu pendant la nuit. Il y a des preuves qu’il a plu; vous voyez que le sol est mouillé, l’allée est mouillée, la rue est mouillée, les voitures sont mouillées, les arbres, tout est mouillé. Faut-il voir la pluie tomber pour croire qu’il a plu ? Les preuves sont tout autour de vous. Soumettons-nous tout le reste à cette exigence, que nous devons avoir la preuve absolue que quelque chose s’est passé? Pensez simplement à toutes les choses que vous supposez être vraies parce que vous en avez l’évidence, même si vous n’en avez pas vous-même été le témoin oculaire. Ainsi l’Église, l’existence de l’Église, est une preuve suffisante de la Résurrection, parce que ces gens ne seraient pas allés jusqu’aux extrémités de la terre – « leurs voix se sont répandues par toute la terre » (Ps. 19:3) – absents… Mais considérons d’autres arguments soulevés contre la résurrection du Christ.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *