Bulletin du mois d’avril 2021 de l’Eglise Orthodoxe à l’île Maurice

echelle

 

Paroisse orthodoxe de la sainte Transfiguration

 

 

Numéro 63, avril 2021

 

Saint Jean Climaque

 

En ce dimanche 11 avril, l’Église nous invite à vénérer tout particulièrement saint Jean Climaque qui est le maître spirituel que l’Église nous conseille le plus d’écouter tout au long du carême, puisqu’en principe, selon le typicon de l’Église, on devrait lire chaque jour à l’office un passage de son Échelle sainte.

L’échelle de saint Jean Climaque a toujours été considérée, dans la tradition orthodoxe, comme la somme de la vie spirituelle, comme le livre qui résume véritablement tout l’enseignement des saints Pères sur la vie spirituelle, sur la vie monastique qui apparaît, si je puis dire, comme l’exemplaire de toute vie spirituelle. Tout chrétien, d’une manière ou d’une autre, doit, dans l’état qui est le sien, essayer de mettre en oeuvre avec discernement ce qui est l’âme de la vie monastique.

Saint Jean Climaque nous met en face de ce qui doit être le point de départ de cette ascension vers le ciel qu’il nous propose. La base de l’échelle ainsi conçue, c’est l’attachement au Christ. Un attachement au Christ sans partage, le désir d’être vraiment, totalement son disciple, c’est cela qui est la base essentielle, fondamentale de la vie monastique et de toute vie chrétienne.

Si saint Jean Climaque a donné 33 degrés à son échelle, c’est pour bien montrer que c’est en suivant le Christ que l’on peut en atteindre le sommet. 33, c’est le nombre des années terrestres du Christ, et c’est en suivant le Christ pas à pas, dans ce chemin qui l’a conduit de Bethléem à la croix et à la résurrection, que le moine ou le chrétien en général pourra parvenir à la vision de Dieu, à la vision de la lumière plénière à laquelle il aspire.

La base de tout cela, c’est l’amour du Christ, le désir de se donner totalement à Lui. Le chrétien dans le monde ne doit pas avoir un autre idéal. Il doit le réaliser, certes, dans une vie qui dans son organisation quotidienne n’est pas constituée en vue de cela, mais le but reste le même, la vie monastique étant simplement le moyen qui exprime le mieux, permet le mieux possible de rejoindre cet idéal, compte tenu bien sûr des particularités de chacun.

L’Échelle de saint Jean Climaque, bien qu’elle contienne beaucoup de préceptes spirituels divers et qu’elle touche à beaucoup de sujets, pourrait se ramener à l’humilité. Saint Jean Climaque nous dit quelque part : « de même que l’orgueil seul a pu précipiter des anges du ciel, on peut penser que l’humilité à elle seule, si elle est profonde, véritable, peut faire de l’homme un ange, élever l’homme de la terre au ciel. » Si nous pouvons loyalement devant Dieu dire : « oui, je tâche au moins d’être humble en cela », eh bien, à ce moment-là nous sommes sur cette échelle, nous parviendrons à son sommet. Si, au contraire, nous sommes obligés de reconnaître que notre comportement, que nos pensées, et que nos réactions viennent, d’une manière ou d’une autre, de l’orgueil, de notre amour de nous-mêmes, de nos susceptibilités, alors, à ce moment-là, il faut opérer une conversion, un retournement profond de notre attitude ; sinon, au lieu de rester sur l’échelle, nous serons comme ces malheureux moines qui sont happés par le grappin des démons et qui, de l’échelle, tombent dans la gueule de l’enfer.

Nous devons, quand nous nous sentons ainsi tentés, quand nous sentons que le démon essaie de nous faire tomber de cette échelle qui est notre seule sauvegarde, le seul chemin véritable que nous devrions suivre, nous devons appeler à l’aide ces anges qui sont là, prêts à nous aider, à nous fortifier pour nous conduire vers le sommet. Oui, c’est l’humilité qui est l’échelle véritable. Cette échelle que Jacob voyait déjà, établissant une union étroite entre la terre et le ciel.

L’échelle de saint Jean Climaque est sans doute aussi l’échelle qui nous conduit à la joie, et à la joie véritable. Et à mesure qu’on lit ce livre, en s’efforçant de le mettre en pratique, on voit cette joie fleurir, s’épanouir et finalement elle pénètre tout, elle imprègne tout cet itinéraire spirituel.

Demandons à saint Jean Climaque de nous aider, de nous éclairer intérieurement pour nous montrer comment gravir cette échelle.

D’après l’archimandrite Placide Deseille, La couronne

bénie de l’année chrétienne, volume 2, pages 99 – 103.

 

Divine Liturgie

Confinement: église fermée.

Dimanche 4 avril: la Sainte Croix

Epitre: Héb. 4/14 – 5/6. Evangile : Marc 8/34 – 9/1

Dimanche 11 : saint Jean Climaque

Epitre: Héb. 6/13-20. Evangile : Marc 9/17-31

Dimanche 18 : Sainte Marie d’Egypte

Epitre : Héb. 9/11-14. Evangile : Marc 10/ 32-45

Dimanche 25 :Les Rameaux

Epitre : Phil. 4/4-9. Evangile : Jean 12/1-18

 

Eglise orthodoxe de la

Sainte Transfiguration

Grande-Rivière N-O

Ile Maurice

(derrière le garage Bala)

Divine Liturgie

Chaque dimanche à 9h30

Site WEB:

http://orthodoxchurchmauritius.org

 

Père Athanasios, tel.: 57 33 32 53

E-mail: p.athanasios@myt.mu

Père Ian, tel.: 52 57 90 53

E-mail: fr.ian@antiochian.org.nz

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *