Bulletin du mois de Février 2021 de l’Eglise Orthodoxe à Maurice

Paroisse orthodoxe de la sainte Transfiguration (Ile Maurice)

Numéro 61 Février 2021

Notre monde est troublé

Nous constatons que l’année qui se termine, comme celle qui commence,

ne suscite pas l’espérance du monde. De nombreuses personnes se souvi-

endront de 2020 comme d’une année de calamité: pandémie de COVID-19,

crise économique, troubles politiques, incendies, tempêtes et inondations.

D’autre part, beaucoup de gens ont été aux prises avec des tragédies person-

nelles tout au long de l’année: la perte d’un être cher, une maladie, des diffi-

cultés financières. Au cours de la nouvelle année, il se pourrait fort bien que

de telles situations se perpétuent ou que de nouvelles difficultés surviennent.

L’Église et les chrétiens orthodoxes ne détournent pas les yeux de la douleur,

de la souffrance et de la mort comme étant une preuve d’absence de sens et

de chaos.

La désintégration du monde naturel, de nos esprits et de nos cœurs, de nos relations et de nos sociétés, tout cela découle de la rébellion des êtres humains contre Dieu. Notre tentative de vivre sans Lui nous ont séparés, nous et notre monde, de la plénitude de la vie dans la Sainte Trinité. C’est précisément lorsque nous essayons de vivre sans Dieu que le monde brisé par le péché nous submerge. Sans Dieu, nous avons tout à craindre. Une telle peur s’est même parfois manifestée parmi les fidèles. Le calice que le Christ nous offre, est vraiment un mystère ineffable : il rend incorruptible ce qui est corruptible; les éléments les plus simples de la terre deviennent le Saint des saints; le Christ nous donne la vie par Sa mort. Cependant, nous devons nous rappeler que ce n’est qu’en nous unissant à Sa mort que nous obtenons la vie en Lui. Dans les eaux du baptême de même que lors de chaque Divine Liturgie lorsque nous nous approchons de la Coupe du Christ, nous nous unissons à la voie de la croix et cela signifie la tribulation, mais la tribulation mène à la vie en Dieu. La croix et la résurrection qui sont au cœur de l’Église nous donnent de nouveaux yeux pour nous voir et voir le monde dans lequel nous vivons. Dieu prend tout ce qui est brisé et le transforme en un moyen de nous unir à lui : « Si quelqu’un veut venir à ma suite, qu’il se renie lui-même et prenne sa croix, et qu’il me suive. » (Matthieu 16. 24) Nous avons oublié que nous sommes Sa création et que nous sommes entre Ses mains. Notre séparation librement choisie d’avec Sa présence vivifiante, nous a finalement submergé. Mais à travers les tribulations dont nous faisons l’expérience, Dieu nous appelle à retourner vers Lui en embrassant notre propre croix et notre résurrection. Ce qu’il y a de remarquable, c’est que même si nous endurons des tribulations communes – la pandémie, les troubles politiques, les conflits, les catastrophes – chacun de nous est sur un chemin unique et personnel de transformation en Christ. Chacun de nous est unique, mais aucun de nous n’est seul. Nous sommes tous sur la même voie, nous avons la même vocation, le même but : la vie en Christ, par l’Esprit saint, selon la volonté du Père. Nous ne savons pas ce qui surviendra au cours de l’année à venir, mais nous connaissons notre destination ultime. Que la volonté du Seigneur soit faite dans nos vies, afin que Son Royaume vienne! Si nous arrivons à regarder rétrospectivement l’année 2020 avec un esprit de confession, de repentir et d’action de grâce, nous pourrons affronter l’incertitude de l’avenir avec paix, joie et espérance. Cela ne sera pas toujours facile : nous sommes entourés de tentations qui produisent de la peur, de l’isolement, de la division et du désespoir. Mais utilisons les outils que Dieu nous a donnés pour adoucir nos cœurs et ouvrir nos yeux ! Nous pouvons nous inspirer de l’expérience de tant de personnes ayant témoigné de la continuité de la vie de l’Église même dans les situations les plus difficiles : des fidèles ont été baptisés, mariés, ordonnés et enterrés ; des missions ont été fondées et soutenues ; la louange et l’Action de grâces à Dieu n’ont jamais cessé. De plus, souvenons-nous des bénédictions de notre Seigneur plutôt que de nous attarder aux tribulations. Même lorsque nous rencontrons des défis importants, Dieu nous donne d’innombrables consolations, que nous tenons souvent pour acquises! L’acathiste d’action de grâce est un bel office écrit depuis un goulag soviétique, un lieu de ténèbres et de souffrance intense. Or, la louange qui est offerte au Seigneur nous rappelle toute la beauté et l’amour qui nous entourent, même lorsque nous souffrons. Attardons-nous aussi à la prière faite dans le lieu secret de notre cœur. Il ne suffit pas d’aller à l’église, une ou deux fois par semaine. Nous devons aussi avoir une vie intérieure de prière, cultivée dans le calme et la tranquillité. La méditation des Saintes Écritures est un cadeau précieux à embrasser pendant une telle période de calme. En enrichissant notre vie intérieure par la prière silencieuse et la lecture des Écritures, nous réaliserons que nous approchons les saints mystères avec un sentiment renouvelé de nécessité. Grâce à tous ces efforts nous deviendrons entiers, nous abolirons les compartiments entre notre vie: « à la maison », « à l’église » et « au travail ». Toute notre vie deviendra intégrée comme un sacrifice vivant, saint et agréable à Dieu ( Rom. 12.1) Nous venons de traverser la période de la Nativité au cours de laquelle nous avons célébré la naissance dans la chair de notre Seigneur Jésus-Christ. Dieu est avec nous! Il partage notre vie, remplie de tribulations, afin que nous puissions partager Sa vie. C’est là notre espérance! C’est notre joie! Nous n’avons pas à craindre parce qu’Il est avec nous. Il porte avec nous nos fardeaux; et Il nous rend capables de les supporter. Le Christ lui-même nous dit: « En ce monde vous êtes dans la détresse, mais prenez courage, j’ai vaincu le monde ! « (Jean 16 . 33) Au début de cette année 2021, nous avons célébré la fête de la Théophanie au cours de laquelle le Christ descend dans les eaux chaotiques et les transforme en eau vivifiante. Il a sanctifié les eaux par lesquelles nous recevons l’Esprit saint ; nous recevons sa lumière afin de pouvoir briller à notre tour comme des lumières spirituelles dans le monde. C’est notre vocation en 2021, chaque jour de notre vie: faire de notre cœur le trône du Christ, afin que ça ne soit plus nous qui vivions, mais le Christ qui vive en nous. (Gal 2.20)

Extrait de: « We Rejoice Even In Tribulation, An Encyclical of Hope » (ISBN 978-1-7360651-1-2). Encyclique du saint Synode des Evêques de l’Eglise orthodoxe en Amérique (2020)

Divine Liturgie Chaque dimanche à 9h30

Dimanche 7 février: les talents

le 14: foi et humilité

Dimanche 21: le Pharisien et le Publicain

le 28: le fils prodigue

Eglise orthodoxe de la Sainte Transfiguration Grande-Rivière N-O Ile Maurice (derrière le garage Bala)

Divine Liturgie Chaque dimanche à 9h30 Site WEB: http://orthodoxchurchmauritius.org Père Athanasios, tel.: 57 33 32 53 E-mail: p.athanasios@myt.mu

Père Ian, tel.: 52 57 90 53 E-mail: fr.ian@antiochian.org.nz

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *