A propos de la foi et de la raison logique

Article (écrit par Mgr Georges évêque du Mont Liban ) traduit de l’original paru le samedi 17 septembre 2011 dans le quotidien libanais annahar.

LA FOI

Commençons par le sens des mots.

La foi consiste à croire en la vérité du contenu de cette foi.

La foi une assurance (« amn » en arabe) soit le contraire de toute sorte de peur.

La foi est confiance. Elle est comme un abri, comme un lieu sûr. Elle est une garantie.

Mais en arabe, le mot foi, « Imane », est plus proche du cœur.

Pour le théologien musulman Al Ghazali ( XIème siècle) , ainsi que pour les chrétiens, la foi est une lumière que Dieu place en notre sein à nous autres êtres humains, de sorte que Dieu soit la source de cette lumière ; l’homme reçoit cette lumière et interagit dans l’obéissance, dans la piété, et dans sa façon de se comporter. La foi n’est donc pas une construction intellectuelle, même si la raison a son rôle à jouer. La foi ne découle pas de la raison rationnelle, même si la philosophie occidentale au moyen-âge a essayé d’établir des preuves de l’existence de Dieu.

On peut admettre de façon rationnelle l’existence de Dieu, mais la logique intellectuelle ne te mènera jamais à Dieu par ton cœur, ni à Le connaître ou à Le goûter comme il est dit parfois dans certaines approches.

Si la foi te pénètre dans tous les interstices de ton être, alors la foi ne pourra pas être la simple déduction logique d’un raisonnement.

J’avais un ami qui traversait une phase d’athéisme, il m’a dit qu’il n’admettait que ce que lui commandait sa raison. Je lui ai alors répondu : si ta raison (rationnelle) est la base de ton existence, comment as-tu fait pour choisir ton épouse ? Ce n’est pas par la logique de ta raison que tu l’as aimée même si ta raison est intervenue un peu dans ton choix. Est-ce que c’est ta raison qui te dit que les symphonies de Beethoven sont les plus belles compositions musicales ? Le comportement humain n’est pas dirigé pas la raison logique seule.

Dans le christianisme, la foi est en Dieu uniquement, c’est pourquoi le Credo proclame : « Je crois en un seul Dieu ». Puis il ajoute: « Et en un seul Seigneur, Jésus-Christ ». Car la qualité de Seigneur est celle de la Divinité. Les chrétiens ne croient pas en Marie, la Mère de Dieu, mais ils la vénèrent. Ils ne croient pas aux saints mais ils implorent leur intercession…. Croire aux miracles qui ont eu lieu après celles réalisées par le Christ n’est pas une obligation. Les gens sont libres de croire ou non aux apparitions attribuées à certains saints…Tout ce qui est de l’ordre du créé ne fait pas partie de la foi. Il est possible que tel voyant (ou voyante) reçoit des messages du Ciel, mais tu n’es pas obligé d’y croire. Pourquoi aurions-nous besoin de miracles pour renforcer notre foi en Dieu ? « Dieu nous a parlé en ces temps qui sont les derniers par Son Fils ». Et si celui dont tu as la charge a une foi faible, oriente-le vers l’Ecriture. Celui qui doute des Saintes Ecritures ne sera pas convaincu par le récit d’une apparition.

Il y a une forme de  religiosité populaire émotionnelle, entachée d’erreurs, portée à l’excitation, et dont les adhérents à cette forme de religiosité peuvent faire pression sur toi pour que tu partages leur croyance, mais pour toi, il doit te suffire de croire en la Résurrection du Seigneur, dans sa présence dans son Evangile et dans les Saints Dons (Eucharistiques).

Les croyants ayant une fois ferme et profonde et qui  considèrent que Dieu est tout pour eux,  ces croyants sont peu nombreux mais ils sont les chéris de Dieu.

Toute personne qui met sa confiance en sa fortune ou en sa force ne compte pas sur Dieu et ne peut le rencontrer dans le chemin de sa vie.

Dans l’imaginaire des gens, il y a parfois des images religieuses ou des paroles pieuses qu’ils ont reçues de leur milieu et qu’ils considèrent comme d’inspiration divine alors qu’elles ne sont rien. Ils se construisent une religiosité pour se préserver de la maladie ou de la misère alors qu’il peut s’agir de déformations de la foi véritable. La religion est quelque-chose de dangereux si elle n’est pas purifiée par la grâce de Dieu. Qui ne s’unit pas à Dieu et à Son amour peut tomber dans une forme d’idolâtrie sans qu’il ne s’en rende compte. Cette sorte de religion entachée par des erreurs est répandue.

———————————-

Dieu ne protège pas automatiquement d’une foi rachitique ceux qui ont un rang élevé dans l’Eglise. Le vêtement du religieux n’est qu’un morceau de tissu, ce n’est pas le vêtement qui transforme celui qui le porte mais la main de Dieu. Qu’un religieux occupe une position importante ne fait pas de lui un saint, car les postes importants se trouvent souvent associés à l’attrait du pouvoir ou de l’argent, et celui qui occupe une position dirigeante n’est pas nécessairement libre de ses passions sous prétexte qu’il exerce des fonctions sacrées…La proposition suivante peut s’appliquer à lui :  « Tout pouvoir corrompt et le pouvoir absolu corrompt absolument » …On ne peut pas être certain que tout haut dignitaire religieux possède une foi profonde, c’est pourquoi souvent dans le passé les moines s’enfuyaient pour ne pas exercer de fonction religieuse…Un dicton arabe énonce avec justesse que « Celui qui ambitionne à devenir un dirigeant ne doit pas le devenir »…

——————————————–

Il doit être suffisant pour toi d’être sous le regard de ton Seigneur, qu’Il soit ta consolation et que tu saches qu’Il conduit son Eglise par son Esprit-Saint. Reste patient jusqu’à ce que le Seigneur te réunisse à l’assemblée des justes. Veille sur toi-même afin de ne pas succomber à l’erreur car il est possible que nous arrivions à une époque où les gens de foi deviennent très peu nombreux. C’est ce que le Seigneur a prédit pour la fin des temps. Dans la décadence générale, toi, restes sur ta croix jusqu’à ce que tu verses la dernière goutte de ton sang.

 

————————————————

Les gens instruits me posent des questions sur le lien entre connaissance et foi car l’homme instruit commence avec la logique de la raison alors que l’homme de foi commence avec la certitude ; relier ces deux approches semble impossible…Saint Cyrille d’Alexandrie a dit : « Il est nécessaire que tu aies la foi afin que tu comprennes, car la connaissance découle de la foi ». Ensuite le bienheureux saint Augustin proclame : « C’est en croyant que nous devenons rationnels, et ce n’est pas parce-que nous sommes rationnels que nous pourrons croire ». C’est par ta pratique de la foi que tu augmente tes connaissances. De même saint Jean Chrysostome dit ceci : «Par la foi on atteint la connaissance des choses divines. La foi est le critère de la connaissance et c’est la foi qui conduit la raison vers la connaissance ».

La foi n’est pas affaire de preuves logiques. La foi découle de la confiance en Dieu. Saint Cassien affirme : « La certitude de ma foi provient de Celui qui a parlé ».

Laisse de côté les preuves. En vérité nous devons développer notre raison intellectuelle à la mesure du don de foi que nous accorde le Seigneur.

—————————————————————————-

Si tu observes les gens et que tu les vois chuter à cause de leurs agissements ou bien parce qu’ils gâchent  leurs conditions de vie et les conditions de vie de leurs proches, comprends qu’ils n’ont pas de Dieu et qu’ils cachent leur absence de foi. « Mon âme est triste jusqu’à la mort » parce-que ceux qui ont la foi sont très peu nombreux. Mais nous savons que l’humanité est sauvée par l’Espérance et que nous sommes appelés à soutenir nos frères avec l’aide de l’Esprit-Saint jusqu’à ce que le Seigneur mette un terme à ces temps qui sont mauvais par la résurrection.

 

_______________________________________________________

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *