Un conseil

Ne t’inquiète pas trop de ta pauvreté spirituelle – Dieu la voit, mais il t’incombe d’avoir confiance en Dieu, de Le prier du mieux que tu peux, de ne jamais tomber dans le désespoir, et de lutter selon tes forces. Si tu commences à penser que tu es spirituellement « bien loti », alors tu peux être sûr que ce n’est pas le cas ! La véritable vie spirituelle, même au niveau le plus élémentaire, s’accompagne toujours de souffrances et de difficultés. C’est pourquoi tu devrais te réjouir de toutes tes difficultés et de tous tes chagrins.

Père Seraphim Rose

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.