Sur la Résurrection (7)

 

Vous savez très bien que des foules immenses le suivaient partout où il allait. Maintenant, tous ces gens n’avaient pas besoin de guérison, alors pourquoi le suivaient-ils ? Certains d’entre eux oui, ils avaient besoin de guérison, mais ils voulaient entendre Sa prédication. Il avait plusieurs milliers d’adeptes. Nous savons qu’à une occasion, Il a nourri 5000 hommes, sans compter les femmes et les enfants. Nous savons que des milliers de personnes l’ont acclamé comme le Messie lorsqu’il est entré à Jérusalem. Il avait donc un grand nombre de disciples, pas seulement douze. Il y avait un cercle intérieur de douze apôtres ou disciples choisis, et ces personnes dans la Bible sont appelées « les douze », donc les douze les plus proches sont simplement appelées « les douze ». Cette terminologie est dans la Bible, donc bien sûr, ils sont aussi appelés les disciples, mais plus précisément, les douze sont appelés « les douze ». Aujourd’hui, nous appelons les douze « les apôtres », mais ce n’était pas le sens du mot « apôtre » dans l’Église primitive.

Par ailleurs avec les douze, il y avait un autre cercle de proches disciples du Christ, appelé « les soixante-dix », et cela est mentionné dans  l’Évangile de Luc. Parfois, nous avons des saints parmi les soixante-dix, et nous disons qu’un tel était parmi les soixante-dix. De plus, il y en avait d’autres qui étaient ses disciples qui étaient des apôtres, mais qui n’étaient pas parmi les douze, y compris de nombreuses femmes, et nous savons qui sont certaines de ces femmes – la plus célèbre étant Marie-Madeleine – mais d’autres les myrophores  et proches disciples du Christ  Joanna et Suzanne qui étaient parmi les porteurs de myrrhe. Toutes ces personnes étaient des apôtres, pas seulement les douze. C’est quelque chose à savoir, et quand nous arriverons à l’introduction au Nouveau Testament dans notre introduction au cours biblique, je vous montrerai précisément dans la Bible comment le terme « apôtre » était utilisé dans l’Église primitive. Ce n’était pas aussi étroit que la façon dont nous l’utilisons aujourd’hui. Toutes ces personnes étaient des apôtres. Qui était apôtre dans l’Église primitive ? Très simplement, un apôtre était quelqu’un qui était un disciple de Christ pendant son ministère terrestre et qui l’a revu vivant après sa résurrection. C’était la définition de l’Église primitive de ce qu’était un apôtre. Un apôtre était un témoin oculaire de la Résurrection. C’est pourquoi il n’y a pas d’apôtres aujourd’hui. Les apôtres étaient extrêmement importants dans l’Église primitive pour cette raison, parce qu’ils étaient des témoins oculaires de la résurrection. Qu’est-ce qu’ils ont prêché? Vous voyez, la raison pour laquelle les gens pensent que la Résurrection n’est pas étayée par des preuves historiques, c’est parce qu’ils ne savent pas vraiment qui étaient les apôtres, ou ce qu’ils ont prêché. Quel était le message de l’Évangile ? Quel était l’Évangile ? Le mot grec pour « Évangile », « evangelion », signifie « bonne nouvelle ». L’Évangile était un message; ce n’était pas un livre à l’origine. L’Évangile était un message, « la bonne nouvelle ». Quand les apôtres sont sortis pour prêcher l’Évangile, « la bonne nouvelle », c’est synonyme de ce que nous appelons le kérygme apostolique, le message apostolique. Je vais vous le dire en quelques mots. Je peux vous donner le message apostolique, c’est-à-dire l’Evangelion, l’Évangile en 5 phrases environ : « Le Messie est venu. C’est Jésus de Nazareth. Mais Il est encore plus grand que ce à quoi nous nous attendions, Il n’est pas seulement le Messie mais le Seigneur Lui-même. Il a accompli toutes les prophéties et a démontré qui il était par ses paroles et ses actes remarquables. Il a été crucifié, mais il est ressuscité des morts, et grâce à cela vous aussi vous pouvez avoir la vie éternelle. Voilà, en 5 phrases environ l’Évangile.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *