Pourquoi jeûner alors que Dieu a créé sur la Terre autant de choses agréables

 

Réponse donnée par le saint moine Théodore de Sanaksar (1718-1791) à la question qui suit posée par un propriétaire foncier :

« S’il ne convient pas à homme qui vit dans le monde d’aspirer à la jouissance des biens de ce siècle pour quelle raison Dieu a-t-il créé sur la terre autant de choses agréables ? Pourquoi deux commandements contraires ont-ils  été donnés : l’un concernant l’usage des biens du monde et l’autre concernant le jeûne et l’abstinence ? »

Le Père Théodore donna cette réponse : « Comment pourrions-nous juger les Mystères de Dieu ! Il s’agit pour nous  de nous soumettre sans condition à la vérité. Nous nous remémorons qu’au paradis Dieu donna le commandement de s’abstenir de manger des fruits de l’arbre de la connaissance du bien et du mal. On voit à partir de cela que le jeûne est lié à la nature de l’homme. Mais si – en face de cette nécessité de jeûner- Dieu n’avait pas eu la bienveillance de permettre aux biens terrestres d’être dans une telle profusion, alors le jeûne serait indépendant de notre volonté. Il faut comprendre que l’abondance des biens sur la terre n’est pas là pour que nous en jouissions, mais pour que nous jeûnions. Dieu n’attend pas de nous un jeûne involontaire. Il souhaite que ce soit dans l’abondance que nous nous retenions et que nous jeûnions au moyen de notre volonté propre, par amour pour Lui comme le recommande la Sainte Eglise. Dieu a promis que si nous obéissons à ce commandement, Il nous récompensera par la santé de notre corps et le salut de notre âme. Si nous désobéissons, c’est la mort qui nous attend . De plus, s’il n’ y avait pas d’opulence sur la terre, où trouverions-nous ce qu’il faut pour soulager les infirmes, les personnes  atteintes d’une maladie physique, les personnes âgées et les enfants ? C’est en tenant compte de ces personnes que Dieu ne nous a pas tous emprisonnées dans le nécessité ; Il a eu cette bienveillance afin que l’excédent de biens leur soit une consolation ».

Source : Le saint moine Théodore de Sanaksar . Sa vie et ses enseignements.  Les Editions du petit Pèlerin russe.(2016).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *