Chaque Liturgie est une théophanie

théophanie

CHAQUE LITURGIE EST UNE THEOPHANIE

Par : Archimandrite Sophrony

Source : Source : http://www.johnsanidopoulos.com/2015/01/elder-sophrony-every-divine-liturgy-is.html#more

 

L’Archimandrite Sophrony (Sakharov) a été disciple du Starets Silouane (voir :http://fr.wikipedia.org/wiki/Sophrony_(Sakharov) ainsi que http://www.pagesorthodoxes.net/saints/silouane/sophrony-vita.htm)

 

Pour nous chrétiens, le point central de l’Univers et le sens le plus élevé de l’Histoire du monde est la venue du Christ, venue qui n’a pas infirmé les figures types de l’Ancienne Alliance, mais bien au contraire Sa venue les a confirmées, nous révélant leur véritable grandeur et offrant à toutes choses de nouvelles perspectives éternelles et illimitées. La Nouvelle Alliance annonce pour l’Humanité une nouvelle période dans l’Histoire. Avec la Nouvelle Alliance la Divinité va éclairer le domaine méconnu de l’humilité et de l’amour de notre Dieu et Père, et la venue du Christ bouleverse tout en apportant une nouvelle révélation qui va affecter le destin de la création, de tout l’univers.

Ainsi Il se manifesta. Lui, à qui l’Univers doit son existence. Mais à quelques rares exceptions près, « le monde ne le reconnut pas » (Jean 1 :10). L’évènement se situait bien au-delà de la perception de l’homme ordinaire. Le premier à Le reconnaître était Jean-Baptiste, c’est pourquoi le Seigneur a dit de lui (Mathieu 11 :9-13) : « Je vous le dis en vérité, parmi ceux qui sont nés de femmes, il n’en a point paru de plus grand que Jean-Baptiste. Cependant, le plus petit dans le royaume des cieux est plus grand que lui. Depuis le temps de Jean-Baptiste jusqu’à présent, le royaume des cieux est forcé, et ce sont les violents qui s’en emparent. Car tous les prophètes et la loi ont prophétisé jusqu’à Jean ». Car Jean Baptiste est l’aboutissement de la Loi et des prophètes.

Le Christ est venu pour sauver le monde (Jean 12 :47), pour nous révéler le seul vrai Dieu. Il nous a révélé le nom du Père. Il nous a donné les mots qu’Il a reçus du Père. Il nous a révélé Dieu comme étant la lumière qui dissipe les ténèbres (1Jean 1 :5). Il nous a donné connaissance du mystère le plus caché de tous, que Dieu est une existence hypostatique, pas en Une personne mais Trois en Un : la Trinité. Il nous a donné le baptême dans « l’Esprit-Saint et le Feu » (Mathieu 3 :11). A la lumière de cette connaissance nous pouvons trouver le chemin qui mène à la perfection éternelle (Mathieu 5 :48). Nous sentons Sa présence divine en nous, à l’extérieur de nous, une présence qui est la hauteur la plus splendide de l’univers pouvant se présenter en face de l’homme dont l’intelligence est illuminée. Et durant les moments où la Lumière sans déclin illumine nos cœurs, nous comprenons alors que nous ne mourrons pas [Considérée comme connue et pourtant méconnue, la voie chrétienne est une connaissance expérimentale de la Divinité (voir. La Voie hésychaste par Marc-Antoine Costa de Beauregard)]. Nous savons ceci par l’intermédiaire d’une connaissance qui ne peut pas être prouvée avec les méthodes usuelles de la connaissance, mais pour nous, il n’est pas nécessaire de preuve car c’est l’Esprit Saint qui apporte en nous la preuve.

Nous autres orthodoxes nous vivons le Christ durant la divine liturgie, ou plutôt c’est le Christ qui vit en nous durant la divine liturgie. La divine liturgie est une œuvre divine. Nous disons (au cours de la divine liturgie) : « Voici le temps d’agir pour le Seigneur ». Cela signifie que c’est à présent le moment pour le Seigneur d’agir (dans la liturgie). C’est le Christ qui fait la liturgie et nous, nous vivons avec Lui. La divine liturgie est le moyen de connaître Dieu et le moyen par lequel Dieu se fait connaître. Le Christ a célébré la divine liturgie une seule fois et cela a été transmis pour l’éternité. La nature divino-humaine du Christ a abouti à la divine liturgie. Nous connaissons spécifiquement le Christ dans la divine liturgie. La divine liturgie que nous célébrons est à identique à celle qu’Il a célébré le grand jeudi saint au cours du repas mystique. Les chapitres 14 à 16 de l’évangile selon saint Jean constituent une divine liturgie. Ainsi dans la divine liturgie est accordée la compréhension des Ecritures. L’Eglise primitive a vécu sans le nouveau Testament mais pas sans la divine liturgie. Les premiers écrits, les premières hymnes se trouvent dans la divine liturgie. Dans la divine liturgie nous vivons le Christ et nous comprenons Ses paroles.

Après avoir purifié Ses disciples avec Sa parole, le Christ leur dit : « Déjà, vous êtes purs, à cause de la parole que je vous ai annoncée » (Jean 15 :3) et Il lava les pieds de Ses disciples avec de l’eau. Comme durant ce lavage sacré, au cours de la première partie de la divine liturgie il nous purifie afin que nous puissions par la suite participer à Sa table d’amour. Le but de la divine liturgie est de nous amener au Christ.

La divine liturgie nous donne un enseignement, un enseignement d’humilité. Comme le Christ qui a fait sacrifice de Sa personne, nous aussi nous devons donner de nous-mêmes. Le type de la divine liturgie est un modèle pour notre « appauvrissement ». Dans la divine liturgie nous essayons de nous rendre humbles parce-que nous touchons de nos sens que Dieu est humble.

Chaque divine liturgie est une théophanie. Le corps du Christ est présent. Chaque membre de l’Eglise est une icône du Royaume des Cieux.

Après la Divine Liturgie nous devons continuer à être une icône du Royaume de Dieu en gardant Ses commandements. La gloire du Christ est pour Lui que chaque membre porte Ses fruits. Ce qui est illustré par Ses paroles (Jean 15 :8) : « C’est la gloire de mon Père que vous portiez beaucoup de fruits, et que vous soyez mes disciples ».

La Divine liturgie a eu lieu une fois pour toutes. Elle a le caractère de l’éternité. Chaque fois que nous célébrons la Divine liturgie nous montons à sa hauteur. Si nous expérimentons certains aspects de la Divine liturgie alors nous pourrons comprendre sa grandeur comme cela est parvenu à saint Séraphim de Sarov qui a vu les anges entrer dans l’église au cours de la Petite Entrée…

Lorsqu’une personne observe les commandements du Christ alors elle ne fait pas seulement acte d’obéissance mais elle devient unie au Christ et acquiert Son esprit.

Source : http://www.johnsanidopoulos.com/2015/01/elder-sophrony-every-divine-liturgy-is.html#more

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *