A PROPOS DE LA JUSTICE DE DIEU

COMMENTAIRE SUR LA JUSTICE DE DIEU
(Romains 2 :10-16)
Par son Eminence le Métropolite Pantéleimon d’Antinoès.

Dans son épitre aux Romains, l’Apôtre Paul aborde l’une des questions les plus importantes de la foi orthodoxe, à savoir la justice de Dieu.
Chaque jour nous entendons des gens parler de l’amour de Dieu disant que Dieu est seulement Amour. Cela est évidemment vrai, mais ce que ces gens oublient c’est que Dieu est non seulement Amour mais qu’Il est également Juge. C’est parce-que Dieu a aimé les êtres humains qu’Il a envoyé son Fils unique « afin que quiconque croît en Lui ne périsse pas mais a la vie éternelle » (Jean 3 :16). Beaucoup de gens pensent par ignorance ou à cause d’une mauvaise interprétation des Ecritures que Dieu finalement sauvera tout le monde.
Il est cependant clair à partir des enseignements de Notre Seigneur que l’homme sera jugé à partir de ses actes. Notre Seigneur Lui-même nous dit dans l’Evangile de Saint Jean « L’heure vient où tous ceux qui gisent dans les tombeaux entendront Sa voix, et ceux qui auront fait le bien en sortiront pour la résurrection qui mène à la vie ; ceux qui auront pratiqué le mal pour la résurrection qui mène au jugement » (Jean 5 :28 ; 29).
Il y a deux sortes de vie après la mort : « le châtiment éternel » et « la vie éternelle » (Matthieu 25 :46).

Qu’est-ce que « le châtiment éternel » ou l’Enfer, et qu’est-ce que « la vie éternelle » ou le Paradis ?
Le « châtiment éternel » est la condition dans laquelle se trouve une personne après la mort lorsqu’elle est totalement coupée de Dieu. Cette personne ne partage pas la vie et la gloire de la Sainte Trinité mais éprouve des remords pour chaque mauvaise action qu’elle a commise au cours de sa vie sur Terre. Elle n’aura pas part au moindre soulagement pour ses souffrances éternelles (Luc 16 :24). Notre Seigneur nous a appris qu’il y a différents niveaux de « châtiments éternels ». Il emploie plusieurs comparaisons pour nous le faire comprendre : par exemple Il utilise des expressions comme « les ténèbres extérieures » (Mathieu 8 :12 Marc 22 :13), ou bien « le feu qui ne s’éteint pas » (Marc 9 :43) ou encore « l’abîme » (Luc 8 :31) etc. L’enfer n’a pas été créé pour l’homme mais résulte du non repentir de Satan, de ses anges et de tous les êtres humains qui volontairement et avec obstination ont refusé le repentir.
La vie éternelle (ou le Paradis ) est la pleine participation à la Vie et à la Gloire de la Sainte Trinité. Nous voyons alors Dieu face à face comme le dit Saint Paul dans la première lettre aux Corinthiens (13 :12). Le Royaume de Dieu a été crée avant la création de notre univers visible selon l’enseignement du Christ Lui-même (Mathieu 25 :34). Dans l’Apocalypse, Saint Jean nous décrit le Royaume de Dieu (L’Apocalypse 21 :9-22 :5).
Saint Paul a été jugé digne d’accéder au «troisième Ciel » où il entendit « des paroles inexprimables qu’il n’est pas permis à l’homme de redire » (2 Corinthiens 12 :4). Ailleurs Saint Paul nous apprend que la beauté du paradis est si grande : « c’est ce que l’œil n’a pas vu, ce que l’oreille n’a pas entendu, et ce qui n’est pas monté au cœur de l’homme, tout ce que Dieu a préparé pour ceux qui l’aiment » (1 Corinthiens 2 :9).
Notre Seigneur nous enseigne que dans le Royaume il y a plusieurs niveaux : « Dans la maison de mon Père, il y a beaucoup de demeures » (Jean 14 :2). Nous sommes également avertis que les justes seront dans une gloire particulière « autre est l’éclat du soleil, autre celui de la lune, autre celui des étoiles » (1 Corinthiens 15 :41), et de même « les justes resplendiront comme le soleil dans le Royaume de leur Père » (Matthieu 13 :43).
Quiconque choisit librement de ne pas vivre suivant la volonté de Dieu devra en subir les conséquences. Et quiconque choisit librement de vivre selon la volonté de Dieu deviendra « héritier de Dieu et cohéritier du Christ » (Romains 8 :17).
Qu’arrive-t-il aux personnes qui n’ont rien su du Fils de l’Homme ou bien qui n’ont pas eu la possibilité de croire en Lui ? Qu’advient-il aux enfants qui meurent sans être baptisés ? Ces deux questions posent problème à de nombreux chrétiens et je vais essayer de répondre en accord avec l’enseignement de nos saints pères de notre Eglise Orthodoxe.
Saint Paul nous enseigne de la façon la plus belle que « Tous ceux qui ont pêché sans la loi périront aussi sans la loi ; tous ceux qui ont pêché sous le régime de la loi seront jugés par la loi » (Romains 2 :12). Ainsi ceux qui ne connaissent pas la Loi de Dieu mais qui néanmoins pêchent contre la loi morale qui est dans le cœur profond et dans la conscience seront sanctionnés en conséquence, parce-que « quand les païens sans avoir de loi font naturellement ce qu’ordonne la loi, ils se tiennent lieu de loi à eux-mêmes, eux qui n’ont pas de loi. Ils montrent que l’œuvre voulue par la loi est inscrite dans leur cœur ; leur conscience en témoigne également ainsi que leurs jugements intérieurs qui tour à tour les accusent et les défendent » (Romains 2 :14-15).
La conscience d’une personne est l’un des plus grands dons accordés par Dieu à tout être humain. La conscience est la voix de Dieu dans l’âme de la personne qui agit alors selon ce qui est moral ou immoral. La conscience est l’univers spirituel de l’être humain, c’est là que sont placés ses sentiments et la résultante de ses actes. Toute personne qui n’a jamais entendu parler de la volonté de Dieu possède dans son cœur intérieur la loi de la conscience.
Dans les cas où l’on connaît la loi du Seigneur, comme nous-mêmes les chrétiens orthodoxes, et que l’on ne l’a pas suivie, qu’on est resté sans repentir, insensible à la miséricorde de Dieu, alors on sera jugé dans ce cas selon la loi divine.
—————————
Saint Jean Chrysostome nous dit que les personnes qui ne connaissent pas la loi de Dieu les personnes et qui ne suivent pas la loi du Coeur seront jugées selon la loi du Cœur et la loi de Dieu car « plus une personne a reçu et plus la sanction sera grande ».
En ce qui concerne les païens qui n’ont pas la loi et qui agissent naturellement selon la loi, dans ce cas, ils ne sont pas meilleurs que ceux qui ont été enseignés selon la loi mais ils montrent que « Dieu a crée l’homme libre afin qu’il puisse choisir le bien et éviter le mal ». Et poursuivant, Saint Jean Chrysostome nous enseigne : « Que chacun éprouve sa conscience et effectuant le bilan exact de ses transgressions, qu’il ne soit pas condamné car le Tribunal du Jugement est redoutable et un fleuve de feu s’écoule à ses côtés. Que chacun se rappelle ce qui est dit dans les Evangiles à propos des anges qui vont et qui viennent (pour recueillir les âmes), à propos de la chambre nuptiale que l’on ferme et des lampes qui s’éteignent ainsi que des puissances qui entretiennent le feu.

Et que l’on considère ceci à savoir que si une action cachée (et mauvaise) est alors présentée (devant le Tribunal) en présence de toute l’Eglise, alors tout ce que peut faire alors la personne concernée est de souhaiter disparaître et que la Terre s’ouvre et l’avale plutôt que d’avoir de si nombreux témoins de sa méchanceté. Comment nous sentirons-nous alors en présence de l’univers entier lorsque tous les actes sont présentés de façon apparente comme au centre d’un spectacle, ces actes étant visibles devant ceux qui nous connaissent et ceux qui ne nous connaissent pas ?
Devant Dieu il n’y a pas de secrets. « Il n’est pas de créature qui échappe à sa vue ; tout est nu à ses yeux,, tout est subjugué par son regard. Et c’est à elle que nous devons rendre compte ». (Hébreux 14 :13).
Par le bon usage de sa libre volonté toute personne qui vient dans ce monde a la possibilité de réaliser le salut que le Fils de Dieu, notre Seigneur Jésus-Christ a offert à l’humanité sur la croix.
Qu’est-ce qui arrive aux enfants qui meurent sans avoir été baptisés ? La réponse à cette question est donnée par la Sainte Tradition Apostolique. Selon cette Tradition, ces enfants ne sont pas condamnés mais ne peuvent non plus voir Dieu face à face parce qu’ils portent en eux le pêché des ancêtres (le pêché originel) qui a été la cause de la chute de l’homme hors du paradis et qu’ainsi la mort a atteint tous les hommes (Romains 5 :12). Ces enfants sont semblables à ceux qui ont vécu en accord avec la loi de la Conscience et du Cœur intérieur. Ils jouissent d’un état de bonheur et ne souffrent pas, mais ils ne partagent pas complètement la vision de la Gloire de Dieu.
Dans l’Apocalypse Saint Jean nous apprend que « les feuillages de l’arbre de Vie servent à la guérison des nations » (L’Apocalypse 22 :2). Ailleurs Dieu ordonne à Saint Jean de ne pas mesurer le parvis extérieur du Temple « car il a été livré aux Nations » (L’Apocalypse 11 :2).
Pour les enfants qui meurent après avoir été baptisés en Christ la Sainte Tradition nous dit qu’ils vont directement au Royaume de Dieu. Ils sont placés tout près du Trône de Dieu car ils n’ont pas commis de pêché personnel. C’est pourquoi si un enfant est malade et qu’il peut mourir , les parents doivent baptiser eux-mêmes leur enfant en le portant vers le haut trois fois – au Nom du Père, du Fils et du Saint Esprit- en prononçant les mêmes paroles qu’aurait prononcé un prêtre et aussi en donnant un nom à l’enfant. Cela est le baptême « en l’air » que l’Eglise Orthodoxe accepte pour les enfants en danger. Si l’enfant ne meurt pas par la suite, l’Eglise ne répète pas le baptême mais récitera l’office du baptême et donnera la chrismation à l’enfant avec la sainte Myrrhe.
————————————————————

Il est extrêmement important pour le chrétien orthodoxe de vivre selon la volonté de Dieu ; c’est ce qui est voulu lorsque l’on entend qu’il faut aimer Dieu et son prochain. Tout ce que nous entreprenons dans notre vie doit être effectué par amour du Christ et non pour recevoir une quelconque récompense. Saint Jean Chrysostome nous enseigne à nouveau « Aimons-Le. Car la plus grande récompense est cette Royauté, ce Bonheur, cette Jouissance, cette Gloire, cet Honneur. C’est la Lumière, la grande Joie que les mots ou le raisonnement ne peuvent expliquer et que notre intelligence ne peut concevoir ».
Celui qui vit selon les commandements du Fils de Dieu en les mettant en pratique devient digne d’être un temple de la Sainte Trinité ainsi que Notre Seigneur nous l’a appris « Si quelqu’un m’aime, il observera ma parole et mon Père l’aimera ; nous viendrons à lui et nous établirons chez lui notre demeure » (Jean 14 :23). C’est cela le but de notre vie, d’acquérir le Royaume de Dieu. Et que nous le réalisions ou non dépend de notre propre libre volonté.
En ce moment beaucoup de gens se préparent à partir en vacances et ces préparations commencent souvent plusieurs mois avant la date du départ. Si nous nous préparons ainsi en avance pour ces voyages matériels combien plus ne devons-nous pas nous préparer pour le Grand Voyage vers le Royaume de Dieu ? Pour les voyages matériels nous devons dépenser beaucoup d’argent mais pour le Voyage le plus important, les seules choses que nous emportons avec nous sont soit nos vertus soit nos mauvaises actions.
Ouvrons nos cœurs au Christ qui nous a tant aimé qu’Il nous a donné sa vie sur la croix. Aimons-nous les uns les autres afin que nous soyons un jour avec Lui dans son Royaume glorifiant le Nom du Père, du Fils et du Saint Esprit pour les siècles des siècles. Amen.
Métropolite Pantéleimon d’Antinoes.
Orthodox Newsletter of St Theodore Lanham. Issue 25. June 25th, 2011.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *