Sur ce que nous avons bâti

Toutes les actions que tu accomplis dans ta vie, qu’elles soient grandes ou peu nombreuses, elles ne sont pas ce qui est le plus important. Ce qui est important est de se coller à l’essentiel. Le feu et le vent vont abattre ce que tu as bâti et vont le consumer dans le feu car rien ne résiste au feu qui brûle tout, toute chose est éprouvée par le feu. Mais toi tu seras sauvé car la volonté de Dieu est que tu sois sauvé. Mais tu n’es pas sauvé par tes œuvres même si ce que tu as bâti est très grand, que ce soit de paille ou de bois, d’argile ou d’or, tout va passer et va être éprouvé par le feu et ce qui va demeurer est la miséricorde de Dieu. La miséricorde de Dieu va nous relever, nous sanctifier et nous rendre dignes d’habiter le Royaume des Cieux.

Archimandrite Pantéleimon Farah (+novembre 2021).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *