Contre la joie malicieuse

Contre la joie malicieuse

C’est un homme, ne te réjouis pas de sa chute. Il est ton frère, que ton cœur n’exulte pas de ce qu’il trébuche. Dieu l’a créé pour qu’il vive et Il ne se réjouit pas de sa ruine. Ne te réjouis pas, toi non plus de ce qui afflige Dieu. Quand l’homme trébuche, c’est Dieu qui est perdant ; peux tu toi, te réjouir de la perte subie par ton Créateur , par ton Parent ?Quand les anges pleurent peux – tu  toi aussi te réjouir ?

Quand ton ennemi tombe, prie Dieu pour lui pour que Dieu le sauve,et remercie Dieu de ne pas être tombé , toi aussi comme lui. Vous êtes faits , l’un comme l’autre, d’un même matériau comme deux vases dans les mains du potier . Si l’un des vases se brise , l’autre doit-il s’en réjouir et rire ? Vois, le tout petit caillou qui a brisé le vase attend la main de celui qui le ramassera pour pouvoir briser l’autre vase aussi . Dans un même matériau ont été faits les deux vases et un tout petit caillou peut en briser des centaines.

Quand une brebis se perd , le reste du troupeau doit-il s’en réjouir?Non , il ne doit pas se réjouir . Car, vois, le pasteur abandonne le troupeau et , inquiet, part à la recherche de la brebis égarée. Une perte pour le pasteur est une perte aussi pour le troupeau. Aussi ne te réjouis pas quand ton ennemi tombe, car ton Pasteur, qui est aussi le sien , le Seigneur Jésus-Christ, ne Se réjouit pas non plus de sa chute.

O Seigneur Jésus-Christ , Bon Pasteur, chasse la joie malicieuse hors de notre cœur et plante à sa place la compassion et l’amour fraternel . A toi la gloire et la louange dans les siècles. Amen.

Source : Saint Nicolas Vélimirovitch Le Prologue d’Ohrid Tome II Editions L’Age D’Homme

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *