La Mère de Dieu

La Mère de Dieu était la personne la plus pure qui ait été créée, ainsi que tous les saints pères le confessent tous ensemble. Sa vertu fondamentale était et est encore la virginité, le don de la décence  – la pleine pureté de toute son existence, non seulement du point de vue corporel mais aussi du point de vue spirituel.

La Mère de Dieu n’a même pas péché en pensée et avait au plus haut degré le don naturel de Dieu que Dieu donne à la naissance de chacun de nous, que nous ignorons aujourd’hui comme jamais auparavant dans notre histoire, c’est pourquoi nous avons échoué en tant que société du point de vue spirituel: le don de la décence.
Le don de la décence est presque éteint aujourd’hui.
L’absence du don de la décence signifie la destruction de la civilisation. Sans la délicatesse envers l’autre, sans l’attention continue à éviter le péché, sans notre séparation  des affaires du monde et en se recentrant sur la loi de Dieu, nous ne serons pas sauvés de l’ombre de la mort et  nous serons incapable de recevoir la bonne nouvelle de l’incarnation du fils de Dieu dans nos cœurs.

La décence est un grand don naturel de Dieu, dont il ne reste aujourd’hui que des miettes parce que les gens ne considèrent la décence  et la sensation de honte que comme un phénomène social essayant de l’analyser en dehors de l’amour et de la vie éternelle de Dieu. Dieu se retire, et respecte notre liberté, et donc nous sommes condamnés à nous aveugler dans une société dont la notion de honte disparaît rapidement. N’oublions pas, cependant, que le manque total de honte est le premier symptôme de la stupidité comme preuve définitive de l’obscurité de l’esprit causée par une confiance totale dans sa propre individualité.
Nous devons avoir de la décence – sinon nous mourrons spirituellement

La Mère du Seigneur était parfaitement libre de tout repliement sur elle-même, de toute fierté, gardant intacte la grâce de la décence  comme une ouverture totale et permanente à la parole de Dieu, quelle qu’elle soit. Ce mot était pour elle, le commandement le plus impossible de l’histoire: tu donneras naissance à un Dieu incarné qui deviendra un homme de toi.

Ne croyons pas que nous serons sauvés des problèmes par des moyens matériels: nous ne ferons que changer de problèmes comme lorsque nous changeons nos chaussettes. Nous devons nous libérér de l’ombre de la mort car si nous ne mourons pas à mort, nous ne nous réssuciterons pas vraiment après la mort.

Ayons de la décence et un peu de sensibilité à ce qui est honteux!

Source: https://asceticexperience.com/   The Gift of Shyness

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *