Une parole du P. Sophrony

Souvent Dieu ne répond pas à nos prières. Il reste silencieux. Son silence pour beaucoup est une indication qu’il « n’y a pas de Dieu ».
Mais si nous pouvons réfléchir et considérer dans quelle position nous plaçons Dieu au milieu de nos passions, nous comprendrions pourquoi Dieu n’a pas d’autre moyen que de rester silencieux. Nous Lui demandons de prendre parti en faveur de nos iniquités. Mais Lui ne nous accuse pas explicitement, Il nous laisse prendre nos mauvais chemins et récolter les fruits de nos propres péchés. Toutefois si nous nous tournons vers Lui avec repentance, Il arrive bientôt, et plus vite que prévu. – Archimandrite Sophrony (Sakharov)

amarylis(nov2014)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *