Un soldat allemand héros de la résistance grecque durant la seconde guerre mondiale

Josef H. Blechinger était un soldat allemand qui s’est avéré être l’un des plus grands héros de la résistance grecque, qui a littéralement sauvé une ville de la destruction. Blechinger est venu en Grèce en tant que conquérant avec l’armée allemande. Quelques années plus tard, après la guerre, il est devenu grec, a changé de nom pour devenir Elias Kokkinos, a fondé une famille et est mort en Grèce.
Elias Kokkinos est né sous le nom de Josef H. Blechinger à Dresde. Sa mère était tchécoslovaque et son père autrichien, mais il était officiellement citoyen allemand. Lorsque la Seconde Guerre mondiale a éclaté, il a dû s’enrôler dans l’armée allemande. Il a d’abord servi en Pologne occupée puis il a été transféré en Grèce. La Grèce était sous occupation allemande et Blechinger a été nommé officier aiguilleur à la gare de Lamia. Blechinger n’était pas un nazi, il a commencé à aider les habitants de Lamia qui souffraient à tort de l’occupation nazie.
Le soldat allemand a aidé plusieurs habitants de Lamia à éviter l’exécution, a aidé d’autres personnes à voler de la nourriture dans des wagons allemands et, plus important encore, il a collaboré avec la résistance grecque en fournissant des informations sur les actions allemandes. Cependant, son action la plus importante a été sa courageuse contribution pour sauver littéralement la ville de Lamia. Le 18 octobre 1944, alors que les troupes allemandes quittaient la Grèce, le commandant de Lamia avait donné l’ordre de détruire l’infrastructure de la ville en faisant sauter le plus grand nombre possible de bâtiments publics, d’institutions et d’entrepôts. Cinq soldats allemands sont restés sur place avec la mission de faire sauter les bâtiments. Des explosifs ont été placés dans le camp militaire mis en place pour exploser le lendemain matin.
Blechinger a découvert le plan, et la nuit du 17 octobre, avec un résistant italien nommé Mario, s’est rendu au camp de l’armée et a coupé les fils reliés aux explosifs. Puis, avec l’aide des résistants, il s’est enfui et s’est caché dans le village d’Avlaki. Le matin du 18, la plupart des habitants de Lamia se sont rassemblés dans l’Eglise pour célébrer la fête de Saint Luc. La nouvelle que les Allemands allaient brûler le village après leur départ s’est répandue et de nombreuses personnes ont quitté leurs maisons. Seuls quelques explosifs éparpillés ont explosé dans toute la ville et des centaines, voire des milliers de vies ont été sauvées.
Après cela, Blechinger fit de la Grèce sa nouvelle patrie et ne la quitta plus jamais. Il prit le nom du premier habitant de Lamia qui a été tué dans la guerre gréco-italienne et fonda une famille avec Angeliki Karakosta, avec qui il eu un fils. Il a travaillé comme iconographe byzantin et est mort en 1995. Humble jusqu’à sa mort, il n’a jamais parlé de ses actes de bravoure. Il ne voulait jamais parler aux journalistes; il se débarrassait d’eux en leur disant : « Écrivez simplement que je suis un démocrate grec, rien d’autre ».
 ربما تحتوي الصورة على: ‏‏شخص واحد‏، ‏نص مفاده '‏‎N 0 ΠΑΝΤΟ‎‏'‏‏
Source:https://www.facebook.com/Orthodoxie-Histoires-et-Miracles-455297451909506

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *