Pour un verre de lait

Dans la vie, je crois sincèrement que ce qui est fait d’un côté revient de l’autre. Ce que vous mettez dans l’univers – qu’il soit bon, mauvais ou neutre – vous reviendra toujours. J’ai cette conviction profonde parce que je connais l’histoire touchante d’un homme incroyable qui a fait preuve d’un acte de gentillesse et l’a payé de la manière la plus incroyable.

…Cette histoire est si puissante qu’elle a entièrement façonné la personne que je suis (il s’agit de Elyse Wanshel  dans https://littlethings.com/lifestyle/howard-kelly-story-glass-milk) – et je crois sincèrement que si plus de gens la lisaient, elles réfléchiraient à deux fois avant d’avoir un comportement distrait ou égoïste. Bien que nous soyons tous humains et que nous commettions parfois des erreurs, ce récit réconfortant vous rappellera toujours qu’un petit acte de gentillesse peut avoir un impact énorme sur quelqu’un d’autre …

 

Un jour, un pauvre garçon vendait des marchandises en porte-à-porte pour payer ses études (dans une petite ville du nord de la Pennsylvanie). Il découvrit qu’il ne lui restait plus qu’un petit sou  … et qu’il avait faim. Il décida qu’il demanderait un repas dans la maison voisine. Cependant, il a perdu son courage lorsqu’une charmante jeune fille a ouvert la porte. Et au lieu d’un repas, il a demandé un verre d’eau. Elle réalisa  qu’il avait l’air affamé, alors elle lui apporta un grand verre de lait.

Il le but lentement, puis demanda: « Combien je vous dois? » « Tu ne me dois rien, » répondit-elle. « Maman nous a appris à ne jamais accepter de payer pour une gentillesse. » Il a dit: « Alors je vous remercie du fond du cœur. » En quittant cette maison, Howard Kelly s’est non seulement senti plus fort physiquement, mais sa foi en l’humanité avait également été rétablie. Car il était prêt à abandonner et laisser tomber.

Des années plus tard, cette gentille jeune femme est tombée gravement malade. Les médecins locaux étaient déconcertés.

Ils l’ont finalement envoyée dans la grande ville, où ils ont fait appel à des spécialistes pour étudier sa maladie rare. Contre toute attente, ce médecin s’appelait le Dr Howard Kelly! Il a été appelé pour la consultation. Lorsqu’il entendit le nom de la ville d’où elle venait, une étrange lumière emplit ses yeux. Immédiatement, il se leva et descendit le couloir de l’hôpital jusqu’à la chambre. Vêtu de sa blouse de médecin, il entra la voir. Il la reconnut aussitôt. Il est retourné à la salle de consultation déterminé à faire de son mieux pour lui sauver la vie. Depuis ce jour, il a accordé une attention particulière à l’affaire. Après une longue lutte, la bataille était gagnée. Le Dr Kelly a demandé au bureau des paiements de lui transmettre la facture finale pour approbation.

Il l’a regardé, puis a écrit quelque chose sur le bord et la facture a été envoyée à la femme. Elle craignait de l’ouvrir, car elle était sûre qu’il lui faudrait travailler le reste de sa vie pour tout payer. En effet, elle était relativement pauvre. Après mûre réflexion, elle a regardé la facture, et quelque chose a attiré son attention sur le côté de la facture. Elle a lu ces mots …

Payé en totalité avec un verre de lait. —Dr. Howard Kelly.

 

https://littlethings.com/lifestyle/howard-kelly-story-glass-milk/934066-5

 

Bulletin du mois de Février 2021 de l’Eglise Orthodoxe à Maurice

Paroisse orthodoxe de la sainte Transfiguration (Ile Maurice)

Numéro 61 Février 2021

Notre monde est troublé

Nous constatons que l’année qui se termine, comme celle qui commence,

ne suscite pas l’espérance du monde. De nombreuses personnes se souvi-

endront de 2020 comme d’une année de calamité: pandémie de COVID-19,

crise économique, troubles politiques, incendies, tempêtes et inondations.

D’autre part, beaucoup de gens ont été aux prises avec des tragédies person-

nelles tout au long de l’année: la perte d’un être cher, une maladie, des diffi-

cultés financières. Au cours de la nouvelle année, il se pourrait fort bien que

de telles situations se perpétuent ou que de nouvelles difficultés surviennent.

L’Église et les chrétiens orthodoxes ne détournent pas les yeux de la douleur,

de la souffrance et de la mort comme étant une preuve d’absence de sens et

de chaos. Continuer la lecture de Bulletin du mois de Février 2021 de l’Eglise Orthodoxe à Maurice

Une parole de saint Isaac le Syrien

fond de la riviereTant que tu as des doigts, signe-toi dans la prière avant la venue de la mort. Tant que tu as des yeux , emplis-les de larmes jusqu’au moment où la cendre les recouvrira. A peine le vent a-t-il soufflé sur la rose, on la voit se flétrir; pareillement, si à l’intérieur de toi on pouvait souffler sur l’un des éléments qui te composent, tu cesserais de vivre. Homme pénètre-toi de cette vérité que la mort est ton destin.

 

Prière à lire pendant la pandémie actuelle

https://orthodoxologie.blogspot.com/

L’higoumène Parthenios du monastère Saint-Paul du Mont Athos a parlé un jour au réfectoire d’une prière contre le coronavirus qu’il lit à la fin de sa règle de prière.

Le staretz Parthenios, un des guides spirituels les plus respectés sur la Sainte Montagne de l’Athos aujourd’hui, a noté que si les Athonites ont la possibilité de servir la Divine Liturgie et de participer au Corps et au Sang du Christ, beaucoup d’autres n’ont pas cette chance, et sont « en train de gémir et de souffrir. »

« Après tout, le Seigneur a arrangé des choses, et nous ne pouvons pas comprendre tout ce qui nous arrive », remarque-t-il. Mais il est important que nous « demandions au Seigneur et à Notre-Souveraine la Génitrice de Dieu de nous accorder de bien vivre en cette année. »

Même si nous ne comprenons pas tout, Dieu arrange tout pour notre salut, enseigne le staretz Parthenios. Nous devons prier pour que « ce mal, cette tempête, cette maladie nous évite. »

Le staretz a reçu une prière écrite par un certain évêque Joël,  » homme  de vie sainte », contre le virus. « J’ai mis la main dessus aussi et je m’en suis fait une copie », dit le staretz. Lorsque j’ai terminé ma règle de prière, je récite cette prière: « Mon Christ, Mère de Dieu, protégez-nous ; aidez-nous ! C’est là que se trouve notre espoir ».

Voici la prière de l’évêque Joël :

Prière à la lumière de la pandémie de coronavirus

du +Métropolite Joël d’Edesse

Seigneur Jésus-Christ, notre Dieu, médecin en chef de nos âmes et de nos corps : Qui t’es fait homme pour nous, afin de guérir la grande blessure qu’est l’humanité ; Toi Qui n’as pas rejeté les dix lépreux qui souffraient d’une maladie incurable, mais les as purifiés par Ta grâce salvatrice ; Qui, étant Dieu-Homme, as passé Tes jours sur cette terre à soigner et à guérir tous ceux qui étaient malades et souffraient ; Qui as soigné et rétabli à la santé les paralytiques, les aveugles, ceux qui avaient commis de graves péchés, ceux qui étaient possédés par des démons et doublement affligés par les passions, tant dans la chair que dans l’esprit, maintenant accepte aimablement notre supplication, et par Ta grâce expulse ce virus mortel qui porte la forme d’une couronne — et qui nous a instillé la peur et a même causé la mort parmi ceux qui sont malades et souffrent injustement.

Et si, en raison de nos nombreux péchés, Tu as permis que cette épreuve se produise, nous Te supplions d’être miséricordieux, afin que Tu puisses éloigner cette maladie de nous et du monde entier.

Mais, si Tu as permis ceci comme une épreuve de foi, mets néanmoins fin au malaise des malades qui a résulté de cette épidémie.

Cependant, si cette maladie s’est répandue à cause de la méchanceté de l’Adversaire ou de l’indifférence de personnes inconsidérées, éteins sa puissance, car Tu es Dieu Tout-Puissant.

Protège les jeunes gens, préserve ceux qui sont tombés malades et guéris les personnes âgées qui ont été infectées par ce maudit virus. Purifie-nous aussi des troubles du cœur et, au lieu de cela, accorde-nous la santé, la consolation et le progrès par les intercessions de notre Souveraine la Mère de Dieu et de tous Tes saints. Amen.

Version française Claude Lopez-Ginisty

d’après

ORTHOCHRISTIAN