Les Béatitudes de Saint Ephrem le Syrien (2)

Les Béatitudes de Saint Ephrem le Syrien

12. Bienheureux qui assis dans sa cellule comme un noble guerrier, garde le trésor du Royaume, c’est-à-dire son corps et son âme irréprochables devant le Seigneur.

13. Bienheureux qui assis dans sa cellule comme les anges des cieux, garde ses pensées pures et chante de ses lèvres la louange de Celui Qui a autorité sur tout ce qui respire.

14.  Bienheureux qui est devenu comme les séraphim et les chérubins, qui ne se lasse jamais de célébrer la gloire de Dieu.

15.  Bienheureux qui est toujours plein de joie spirituelle et n’a pas négligé de porter le bon joug du Seigneur car il sera couronné de gloire.

16.  Bienheureux qui s’est purifié de toute souillure du péché afin de recevoir avec hardiesse dans sa propre demeure le Roi de Gloire, notre Seigneur Jésus Christ.

17.  Bienheureux qui s’approche avec crainte, tremblement et saint respect des Mystères immaculés du Sauveur et qui réalise qu’il a reçu en lui la Vie éternelle.

18.  Bienheureux qui médite chaque jour sur la mort et détruit les viles passions qui se dissimulent dans les cœurs car il sera consolé au moment de la séparation.

19.  Bienheureux qui se souvient continuellement de la crainte de la géhenne et se hâte avec pleurs et gémissements de se repentir sincèrement devant le Seigneur car il sera délivré de la grande tribulation.

20.  Bienheureux qui volontairement s’abaisse : il sera couronné par Celui Qui volontairement s’est humilié par amour pour nous.

palmierSource : La Voie Orthodoxe N°49. Printemps 2008.

(A SUIVRE)

 

 

 

 

Les Béatitudes de saint Ephrem le Syrien (1)

Les Béatitudes de saint Ephrem le Syrien

  1. Bienheureux celui qui est devenu complètement libre dans le Seigneur de toutes les choses terrestres de cette vie vaine et qui n’aime que Dieu, Lui qui est bon et plein de compassion.
  2. Bienheureux qui est devenu le bon laboureur des vertus et a levé une moisson de fruits de vie dans le Seigneur, comme un champ labouré qui porte du blé.
  3. Bienheureux qui est devenu le bon fermier des vertus et qui a planté une vigne spirituelle, a cueilli les grappes et rempli ses presses avec le fruit de la vie dans le Seigneur.
  4. Bienheureux qui a rendu ceux qui servent avec lui joyeux de la vie spirituelle venant du fruit des vertus qu’il planta avec peine pour faire fructifier dans le Seigneur le fruit de la vie.
  5. Bienheureux qui se tient dans l’assemblée et prie comme un ange des cieux, gardant pures ses pensées jour après jour, et qui n’a pas laissé entrer le Malin afin qu’il fasse prisonnière son âme, loin de Dieu son Sauveur.
  6. Bienheureux qui a, avec compréhension, aimé pleurer et avec componction a fait tomber ses larmes au sol comme pluie, comme de belles perles devant le Seigneur.
  7. Bienheureux qui aime la sainteté comme la lumière, et n’a pas souillé son corps avec les actions de ténèbres du Malin aux yeux du Seigneur.
  8. Bienheureux qui a gardé son corps dans la sainteté pour le Seigneur et n’a pas rendu son âme honteuse par des actions dénaturées, mais qui est resté agréable au Seigneur.
  9. Bienheureux qui a haï les actions mauvaises pleines de honte et qui s’est présenté en sacrifice vivant et agréable au Seigneur.
  10. Bienheureux qui a toujours gardé mémoire de Dieu en lui, il sera en tout semblable à un ange des cieux sur la terre, servant Dieu avec crainte et amour.
  11. Bienheureux qui aime le repentir qui sauve les pécheurs, et n’a pas songé à faire le mal, comme ceux qui sont ingrats devant le Seigneur.

Source: La Voie Orthodoxe.N°49. Printemps 2008.

sunset