Contre la joie malicieuse

Contre la joie malicieuse

C’est un homme, ne te réjouis pas de sa chute. Il est ton frère, que ton cœur n’exulte pas de ce qu’il trébuche. Dieu l’a créé pour qu’il vive et Il ne se réjouit pas de sa ruine. Ne te réjouis pas, toi non plus de ce qui afflige Dieu. Quand l’homme trébuche, c’est Dieu qui est perdant ; peux tu toi, te réjouir de la perte subie par ton Créateur , par ton Parent ?Quand les anges pleurent peux – tu  toi aussi te réjouir ?

Quand ton ennemi tombe, prie Dieu pour lui pour que Dieu le sauve,et remercie Dieu de ne pas être tombé , toi aussi comme lui. Vous êtes faits , l’un comme l’autre, d’un même matériau comme deux vases dans les mains du potier . Si l’un des vases se brise , l’autre doit-il s’en réjouir et rire ? Vois, le tout petit caillou qui a brisé le vase attend la main de celui qui le ramassera pour pouvoir briser l’autre vase aussi . Dans un même matériau ont été faits les deux vases et un tout petit caillou peut en briser des centaines.

Quand une brebis se perd , le reste du troupeau doit-il s’en réjouir?Non , il ne doit pas se réjouir . Car, vois, le pasteur abandonne le troupeau et , inquiet, part à la recherche de la brebis égarée. Une perte pour le pasteur est une perte aussi pour le troupeau. Aussi ne te réjouis pas quand ton ennemi tombe, car ton Pasteur, qui est aussi le sien , le Seigneur Jésus-Christ, ne Se réjouit pas non plus de sa chute.

O Seigneur Jésus-Christ , Bon Pasteur, chasse la joie malicieuse hors de notre cœur et plante à sa place la compassion et l’amour fraternel . A toi la gloire et la louange dans les siècles. Amen.

Source : Saint Nicolas Vélimirovitch Le Prologue d’Ohrid Tome II Editions L’Age D’Homme

Bulletin du mois de novembre 2020 de l’Eglise Orthodoxe à Maurice

Paroisse orthodoxe de la sainte Transfiguration

Numéro58, novembre 2020

Le pouvoir de transformation de la foi traditionnelle

À une époque où de nombreuses dénominations chrétiennes essaient de paraître pertinentes et modernes, je constate qu’un grand nombre de personnes sont attirées par la foi ancienne, par la barbe et la soutane. Je suis constamment remercié de m’habiller comme je le fais par des personnes qui apprécient les symboles de la foi au milieu d’un monde séculier. De nombreuses juridictions orthodoxes qui voulaient auparavant ressembler à leurs voisins catholiques et protestants en rejetant le «look» traditionnel du clergé orthodoxie, redécouvrent maintenant la sagesse de ces traditions. Maintenant qu’un grand nombre de clergés hétérodoxes rasés de près et habillés de façon moderne a été discrédité dans l’esprit du monde, en raison de lacunes théologiques et morales, y a-t-il une raison logique pour laquelle nous, orthodoxes, voudrions vraiment les imiter?Comme tant d’autres membres du clergé orthodoxe, je peux aussi attester du fait que ma barbe et ma façon de m’habiller sont d’une grande aide pour me garder, pécheur que je suis, constamment en phase avec ma vocation de moine et de prêtre. Il est difficile d’oublier votre haute vocation lorsque vous «vous habillez pour le travail» chaque heure de chaque jour. Notre apparence est un rappel constant que nous, en tant que prêtres, avons été mis à part en tant que Gardiens des Mystères et Serviteurs du Très-Haut. D’après mes observations personnelles, j’en suis venu à croire que l’orthodoxie, si elle veut prospérer dans le siècle prochain, doit adhérer aux anciennes traditions et aux racines de la foi qui l’ont distinguée des religions. L’Église doit proclamer la Bonne Nouvelle du Christ dans toute sa pureté, afin que le noyau mystique et sacramentel de son être même soit clairement vu par un monde qui a tant besoin de cette foi ancienne et immuable. Le monde doit voir par nos différences que l’orthodoxie offre la guérison transformationnelle qui vient à travers la vie de l’Église du Christ. En s’accrochant à son ancienne Tradition inspirée par Dieu, l’Église prend au sérieux les racines mystiques et sacramentelles de son moi divinement fondé.Alors que nous, orthodoxes, regardons avec étonnement la résurrection phénoménale de notre Église après la chute du communisme, avec les milliers déglises rouvertes, et de nouvelles construites et les monastères grandissant à un rythme phénoménal, nous verrons que le XXIe siècle pourrait bien être l’ère de l’orthodoxie. Et pour que cela se produise, nous devons rejeter tout ce qui a fait tomber le christianisme occidental.Il est primordial que nous privilégions la façon dont nous fonctionnons en tant qu’institutions religieuses. Les évêques et les prêtres doivent être responsables les uns envers les autres, les transgressions contre le Corps du Christ doivent être extirpées et le clergé (y compris nos évêques) doit servir les autres comme humbles serviteurs du Christ et comme icônes vivantes du message évangélique. Notre Sauveur cosouffrant doit être vu dans la manière dont nous servons, dans la manière dont nous vivons et dans la manière dont nous aimons. Le pouvoir de transformation de l’orthodoxie doit pouvoir changer le monde, car l’Église «institutionnelle» est remplacée par la vision évangélique de l’Église en tant qu’hôpital de l’âme.L’Église orthodoxe ne prospérera au XXIe siècle que si nous nous engageons à être le peuple d’un autre monde que nous sommes appelés à être, vivant dans le monde, mais n’étant pas du monde. L’Église prospérera, non parce qu’elle s’adapte aux styles vestimentaires modernes et aux tendances modernes de la pensée morale et théologique, mais à cause de sa volonté de servir le monde à l’imitation des saints Pères de l’Église qui nous ont précédés, et qui ont refusé de se conformer aux styles et aux modes d’un monde qui a toujours eu besoin de la Foi immuable qui a le pouvoir de transformer des vies, et d’introduire la race humaine dans la communion avec le Dieu Très-Haut.Avec amour en Christ,Hygoumène Tryphon (USA)

Divine Liturgie

Chaque dimanche à 9h30

Dimanche 1er novembre :les vraies richesses

Samedi 7à 10h :commémoration des défunts

8:deux miracles

15:le bon Samaritain et Début du carême de la Nativité de notre Seigneur Dieu.

22:Présentation de la très sainte Mère de Dieu au Temple

29:le jeune homme riche

Eglise orthodoxe de laSainte Transfiguration

Grande-Rivière N-O Ile Maurice(derrière le garage Bala)

Divine LiturgieChaque dimanche à 9h30

Site WEB:http://orthodoxchurchmauritius.orgPère Athanasios, tel.: 57 33 32 53

E-mail: p.athanasios@myt.mu

Père Ian, tel.: 52 57 90 53

E-mail: fr.ian@antiochian.org.nz

Une prière à la Toute Sainte

 

https://viktordolya.files.wordpress.com/2013/10/p003.jpg

Icône miraculeuse « Regarde l’Humilité »

O, Très Sainte Souveraine, Vierge Mère de Dieu, supérieure aux Chérubins et plus pure que les Séraphins, Vierge élue de Dieu ! Du haut des Cieux, abaisse ton regard miséricordieux vers nous, Tes indignes serviteurs, qui prient avec larmes et tendresse devant Ton icône toute pure. Ne nous prive pas de Ton intercession et de la protection de Ta Toute-Puissance dans nos pérégrinations sur cette terre, remplies de troubles et d’afflictions. Sauve-nous des tribulations et de la perdition, retire-nous des profondeurs de nos péchés, illumine notre raison enténébrée par les passions et guéris les plaies de notre âme et de notre corps. O Mère Toute Généreuse du Maître Qui aime l’homme! Émerveille-nous par Ta très riche miséricorde, affermis notre faible volonté dans l’accomplissement des commandements du Christ, attendris, par l’amour pour Dieu et notre prochain, nos cœurs endurcis , donne-nous un cœur broyé et le repentir vrai, afin que nous soyons purifiés des souillures de nos péchés, et afin que nous soyons gratifiés d’une paisible fin chrétienne, et de réponses valables lors de l’impartial et terrible Jugement Dernier de notre Seigneur Jésus Christ, à Qui reviennent, ainsi qu’à Son Père Sans Commencement et à Son Très Saint, Bon et Vivifiant Esprit, toute gloire, tout honneur et toute adoration, maintenant et toujours et dans les siècles des siècles. Amen.

Source:  http://www.lalorgnettedetsargrad.gr/2020/10/23/temps-depidemie-regarde-lhumilite/#more-6198

Une parole de saint Dorothée de Gaza (VIème siècle)

 

Supposez un cercle tracé sur la terre, c’est-à-dire une ligne tirée en rond avec un compas, et un centre. On appelle précisément centre le milieu du cercle. Appliquez votre esprit à ce que je vous dis. Imaginez que ce cercle, c’est le monde; le centre, Dieu; et les rayons, les différentes voies ou manières de vivre des hommes. Quand les saints, désirant s’approcher de Dieu, marchent vers le milieu du cercle, dans la mesure où ils pénètrent à l’intérieur, ils se rapprochent les uns des autres; et plus ils se rapprochent les uns des autres, plus ils s’approchent de Dieu. Et vous comprenez qu’il en est de même en sens inverse, quand on se détourne de Dieu pour se retirer vers l’extérieur: il est évident alors que, plus on s’éloigne de Dieu, plus on s’éloigne les uns des autres, et que plus on s’éloigne les uns des autres, plus on s’éloigne aussi de Dieu. Telle est la nature de l’amour ; plus on est  uni  avec nos prochains et plus on est uni avec Dieu.

Dorothée de Gaza est né vers 500 et mort entre 565 et 580, est un saint de la région de Gaza et l’un des pères spirituels du désert palestinien. Wikipédia