Sur la résurrection (14)

Une personne m’a écrit pour me demander si j’avais déjà entendu parler d’un argument soulevé contre la Résurrection dans un article publié sur un site Web particulier, qui disait que, fondamentalement, les femmes ont trouvé le tombeau vide parce que Jésus n’y a jamais été enterré, ou que Son corps a été retiré de la tombe avant l’arrivée des femmes parce que les corps des criminels crucifiés n’étaient pas enterrés…Notez que dans la plupart des régions de l’Empire romain, les corps des criminels crucifiés restaient sur les croix jusqu’à ce qu’ils pourrissent et qu’il ne restât plus qu’un squelette. Cela faisait partie de ce qui rendait la pratique romaine de la crucifixion dans l’Empire si horrible. En général, ils n’enterraient pas les corps – c’est exact. Mais il y a beaucoup de choses qui se sont produites en Judée qui étaient une exception, à cause de la loi juive, et les Romains ne voulaient pas contrarier les Juifs pour qu’ils observent certaines pratiques juives. Cela n’est pas arrivé à Christ. Christ aurait été enterré, donc l’idée qu’il n’aurait jamais été enterré n’est certainement pas vraie, car il est mort en Judée, et la loi juive ne permettrait pas à quelqu’un de rester sans enterrement, même un criminel condamné. Il a donc été enterré. Cet article disait aussi que le Christ, en tant que criminel condamné, n’aurait pas été enterré dans une tombe parce que cela n’aurait pas été permis. Je ne sais pas à ce sujet, je n’ai jamais vu de discussion historique à cet effet – qu’il n’aurait jamais été enterré parce qu’il était un criminel. Et même si c’était la coutume, parce que la mort de criminels aurait été une souillure – c’est possible – nous avons deux dirigeants juifs éminents, Joseph d’Arimathie et Nicodème, qui ont veillé à l’enterrement du Christ. Très souvent, les personnes en position de pouvoir et d’influence peuvent faire arriver des choses qui ne se seraient pas produites normalement. Mais je pense que même s’il avait été considéré comme un criminel, l’une des raisons pour lesquelles il aurait pu être enterré dans une tombe était parce que c’était une nouvelle tombe. Ce n’était pas encore un tombeau familial. Cette tombe n’avait jamais été utilisée, donc il n’y aurait probablement eu aucune objection de la part de qui que ce soit. Et je suis également certain que les dirigeants juifs ne se seraient pas opposés à ce que Christ soit enterré dans la tombe de quelqu’un. Ils voulaient juste qu’Il meure. Il n’y a donc aucune raison pour eux de s’opposer à ce qu’il soit enterré dans un tombeau. Et la tombe est fournie, elle est neuve, personne ne l’a utilisée, et personne ne l’a utilisée après cela non plus. Un autre facteur à retenir est le fait que la plupart des gens considéraient Christ comme un prophète et non comme un criminel. Je doute donc fortement qu’on lui aurait refusé un enterrement convenable.
Une autre possibilité soulevée par cet article est que le Christ a été retiré du tombeau et mis dans une fosse commune pour les criminels. Les femmes le voient, Joseph et Nicodème aident à ensevelir le Christ, ils le mettent dans le tombeau et le ferment avec la pierre. Et puis plus tard, quelqu’un vient et le fait sortir et dit : « Non, non, ce n’est pas possible. Ce n’est pas vrai ! Il ne devrait pas être dans cette tombe ! et ils le prennent et l’enterrent dans une fosse commune pour les criminels. Maintenant, en considérant cela d’un point de vue logique, qui aurait fait cela ? Les Romains? Les Romains auraient-ils fait cela ? Bien sûr que non, ils s’en fichent. Ils ne se soucieraient pas de l’endroit où le Christ a été enterré. Ils ne prendront pas le temps et la peine de Le déplacer vers une autre tombe ou une tombe qu’ils jugent appropriée. Qui l’aurait fait ? Les Juifs? Eh bien, le sabbat était arrivé. Les dirigeants juifs n’auraient pas couru partout pour déterrer le Christ, le mettant dans une autre tombe. Et ils ne s’en soucieraient pas non plus. Il est mort, c’est tout ce qui les intéressait. Même ainsi, s’ils avaient fait cela (parce qu’ils seraient les seuls à penser qu’il était inapproprié pour lui d’être dans un tombeau), alors pourquoi vont-ils demander à Pilate des gardes et un sceau pour sécuriser le tombeau ? Vous voyez, nous devons considérer toutes les preuves. Pourquoi n’ont-ils pas dit, après la Résurrection, qu’ils avaient déplacé le corps, et cela explique le tombeau vide; que d’une manière ou d’une autre, il était inapproprié pour lui d’être placé dans un tombeau et ainsi ils L’ont mis dans une tombe appropriée. Ils ne disent pas ça. Au lieu de cela, ils disent que les disciples ont volé le corps. Vous voyez donc qu’il y a un long article consacré à toutes ces possibilités et chaque chose qu’il soulève n’a absolument aucune preuve historique pour le suggérer. Il n’y a aucune preuve historique, il n’y a pas une seule histoire, pas une once de preuve qui suggère qu’il n’a jamais été enterré ou qu’il a été enlevé et mis dans une tombe dans un endroit réservé essentiellement pour les criminels de droit commun, une fosse commune. Vous voyez, rien ne suggère cela, et pourtant ils écrivent un tout gros article avec ce genre de possibilités. Ce que nous avons, c’est de la documentation historique, frères et sœurs. Nous devons nous rappeler que la Bible n’est pas seulement l’Écriture. C’est un document historique, et cela compte pour quelque chose, alors que ce qu’ils ont n’est rien. Ils n’ont que des spéculations et aucune preuve historique. Ceci est, bien sûr, un argument contre le tombeau vide, ou une raison pour que le tombeau soit trouvé vide, des raisons avancées par des gens qui ne croient pas en la Résurrection. Maintenant, le tombeau vide est un facteur indiquant la résurrection, mais ce n’est pas le seul facteur. Nous avons aussi les apparences et les draps funéraires laissés derrière. Et là encore, je ne peux pas expliquer pourquoi quelqu’un laisserait les draps derrière lui ou comment il serait même possible de les laisser derrière lui. Chrysostome le mentionne également. Il était plus familier que nous avec ces pratiques funéraires. Il savait qu’une fois que l’on met de la myrrhe et de l’aloès sur les tissus et sur le corps, qu’au bout d’un temps assez court, la résine sèche. Les substances sèchent et deviennent très rigides et presque impossibles à retirer du corps. Donc, là encore, quand nous avons les linges funéraires, pourquoi seraient-ils laissés par quelqu’un qui déterre le Christ et va le placer ailleurs ? Cela n’a pas de sens non plus. En plus du tombeau vide et du tissu funéraire laissé derrière, nous avons aussi les apparitions de la Résurrection par le Christ. Disons pour les besoins de l’argumentation que le Seigneur n’était pas dans ce tombeau. Disons qu’ils l’ont enlevé et l’ont placé dans une fosse commune pour les criminels. Vous devez encore expliquer les apparitions de la Résurrection. Il vous reste à expliquer l’existence de l’Église ; et c’est, franchement, la preuve la plus solide de la Résurrection qui existe, si vous me le demandez.
Cet article particulier sur ce site Web a également affirmé que les disciples n’avaient pas commencé à prêcher sur la résurrection tout de suite, mais ils l’ont gardé secret jusqu’à la Pentecôte, puis ils ont commencé à prêcher sur la résurrection après que le corps du Christ se soit déjà décomposé et qu’il était méconnaissable. . Tout d’abord, rien ne suggère qu’ils aient essayé de « garder le secret ». Il y a eu beaucoup de gens allant et venant en courant en se disant : «Nous avons vu le Seigneur ! » Pensez-vous que cela a été gardé secret ? Bien sûr, cela n’a pas été gardé secret ! Il y avait beaucoup, beaucoup de gens qui étaient au courant de la Résurrection tout de suite, dès le premier jour, donc ce n’était pas un secret. Il est vrai qu’ils n’ont commencé à prêcher la Résurrection qu’à la Pentecôte, mais c’est parce que le Seigneur leur a dit d’attendre. La Pentecôte est le commencement de l’Église. C’est alors qu’ils reçoivent le Saint-Esprit. Ils ont commencé à prêcher sur le Seigneur crucifié et ressuscité, mais ce n’était pas un secret avant cela. Et vous avez toujours la question de savoir pourquoi ces gens prêcheraient un mensonge complet. Pourquoi passeraient-ils leur vie à promouvoir un mensonge ? Parce qu’après la Pentecôte, c’est alors que les oppositions débutent pour les arrêter. Ils commencent à être persécutés par les dirigeants juifs. Ils sont arrêtés, mis en prison, emmenés devant le Sanhédrin, Stephane est lapidé à mort… Alors ce n’est pas comme çà qu’ils décident tout d’un coup qu’ils vont commencer à prêcher la Résurrection et que tout va bien et qu’ils ont quelque chose gagner. Ils n’ont rien à gagner à passer leur vie à promouvoir le message que Christ est ressuscité s’il ne l’a pas fait. Ce genre d’argument est, encore une fois, entièrement spéculatif – il n’y a pas la moindre preuve que la Résurrection a été gardée secrète et qu’ils ont formulé ce complot pour tromper le monde en disant qu’Il est ressuscité alors qu’en fait Il ne l’a pas fait. Ce genre d’article, ce genre d’argumentation, au fond, reflète vraiment l’arrogance de notre époque : que nous seuls sommes intelligents, que nous sommes seuls honnêtes et que les gens n’avaient depuis longtemps aucune raison de vivre. Ils n’accordaient aucune valeur à leur vie. Ils n’aimaient pas leurs enfants et leur patrie. Ils n’avaient rien à perdre à promouvoir une falsification complète. Voyez-vous comment cela n’a pas de sens? Les disciples aimaient leurs enfants, ils aimaient leurs familles, ils aimaient leurs proches, ils aimaient leur vie, ils aimaient leur pêche et pourtant ils ont abandonné tout cela pour vivre la vie d’Apôtre, qui était une vie très difficile, chers frères et sœurs. Je l’ai déjà longuement expliqué, donc je n’y reviendrai pas… Mais de toute façon, je ne passe pas de temps sur des sites Internet à lire ou répondre à des arguments contre le christianisme, contre la résurrection, contre l’orthodoxie. Je n’ai pas le temps et je n’ai pas la patience pour cela, et la raison principale pour laquelle je ne le fais pas est que je ne pense pas que les gens soient généralement convaincus par des arguments. Ils ont leurs opinions et ils s’y tiennent généralement, et cela revient au même point que ce que je disais précédemment. Rien ne convaincra ceux qui souhaitent ne pas croire. Et c’est ce que Saint Paul disait quand il parlait de la Crucifixion. La Crucifixion et la Résurrection sont fondamentalement incroyables, et si les gens sont déterminés à ne pas croire, aucune argumentation ne les convaincra. Quelque chose d’autre pourrait les convaincre…
(A suivre)
Dr Jeannie Constantinou
Christ is Risen. Part 2. The Empty Tomb.
https://orthochristian.com/102933.html

Sur la Résurrection (13)

 

Maintenant, nous devons aborder la question des apparitions de la Résurrection. Comment les gens expliquent-ils cela – parce qu’il est apparu à divers disciples ? Eh bien, ils peuvent dire deux choses. D’abord, ils pourraient dire que ce que les disciples ont vu était un fantôme. Au début, ils pensaient qu’ils voyaient un fantôme parce qu’ils savaient qu’il était mort. Mais, tout d’abord, nous savons que ce n’était pas un fantôme car toutes les apparitions de la Résurrection mentionnent la nature physique de l’apparition : Ils ont touché le Christ, ils l’ont vu manger un morceau de poisson, ils se sont assis ensemble à plusieurs reprises et partagé un repas. Les fantômes ne peuvent pas faire ça; ce n’est pas un fantôme. L’autre chose que les gens peuvent avancer, c’est que les disciples avaient des hallucinations. Ils voulaient tellement croire qu’Il était de nouveau vivant ; ils voulaient intensément croire que le Christ était ressuscité. Mais cela ne correspond pas non plus à ce que nous savons des Évangiles. Les Évangiles nous disent qu’au lieu de vouloir intensément croire que le Christ est ressuscité, ils n’ont pas cru. Regardez l’évangile de Luc. Nous ne lisons pas souvent cette apparence particulière, mais elle est si importante. Les Onze n’ont pas cru les femmes. Les femmes sont venues là où se cachaient les onze disciples et elles ont dit : « Nous avons vu le Seigneur ! Et ils ne les croyaient pas. Soit dit en passant, une des raisons pour lesquelles ils ne les ont pas crus : je vous en ai parlé au procès : les femmes n’étaient pas considérées comme des témoins dignes de confiance. J’aime cela , parce qu’elles sont les premiers témoins de la Résurrection. Et vous savez, quand nous parlons de la façon dont vous devez croire sur la base de la foi, je pense que c’est une des raisons pour lesquelles le Christ est apparu pour la première fois aux femmes – parce que nous devons croire sur la base de la foi, et les femmes n’étaient pas considérées comme crédibles, elles n’étaient pas été autorisées à témoigner devant un tribunal. Alors, les disciples ne les croyaient pas.
Et peu de temps après cela, il nous est dit que le Christ est apparu dans la pièce debout devant les disciples, et ils ne croyaient toujours pas ! Ils pensaient que c’était un fantôme ! Il a dû demander un morceau de poisson pour prouver qu’Il était réel, c’est dans l’Évangile de Luc. Thomas n’était pas le seul à avoir du mal à croire en la Résurrection – il en est question dans l’Évangile de Jean. Et en ce qui concerne les hallucinations, il y a eu trop de ces apparitions pour trop de personnes à différents endroits sur une période de 40 jours. Ils ne pouvaient pas tous avoir des hallucinations, ils ne pouvaient pas tous avoir une telle imagination, un tel désir de croire que le Christ était ressuscité qu’ils aient tous imaginé la même chose. Et ils n’ont certainement pas tous collaboré à la perpétration d’un mensonge. Donc, tout cela nous ramène à la question de savoir pourquoi quelqu’un insisterait sur la réalité physique de la résurrection du Christ, au point de vivre une vie de terribles privations, d’emprisonnement, de difficultés et de mort en martyr pour un mensonge. Il nous reste à prendre une décision. Nous avons une décision à prendre. Soit la résurrection est vraie, soit c’est la plus grande fraude jamais perpétrée contre l’humanité. Nous continuerons donc cette discussion sur la Résurrection la prochaine fois. Nous parlerons des différentes apparitions de la Résurrection, d’abord aux femmes puis aux autres. Nous parlerons de ce que nous apprendrons sur le corps ressuscité grâce à ces apparitions. Nous parlerons de la terminologie des trois jours, de la raison pour laquelle nous disons qu’Il était dans la tombe pendant trois jours, de la signification de certaines des images et de l’icône de la Résurrection, et nous examinerons attentivement le premier récit écrit de la Résurrection. Et plutôt que de terminer par notre prière habituelle, terminons par l’apolytikion de la Résurrection : le Christ est ressuscité des morts, par la mort il a vaincu la mort , à ceux qui sont dans les tombeaux il a donné la Vie.
Amen. Vraiment le Seigneur est ressuscité !

Sur la Résurrection (12)

L’autre option que les gens évoquent parfois est que les Juifs ou les Romains ont volé le corps. Bien sûr, ils n’auraient aucune raison de voler le corps, et une fois l’idée de la résurrection lancée, ils pourraient montrer le corps pour réfuter la résurrection. Ce qui est intéressant dans tout cela, c’est que les autorités juives sont tombées dans leur propre piège. Ce sont eux qui ont demandé des gardes et ont scellé la tombe. Ces deux choses, Pilate les a accordées…et cela nous est dit dans l’Evangile de Matthieu. Il y a donc une preuve de la résurrection parce qu’il y avait des gardes là-bas. Comment expliquer le fait que maintenant le tombeau soit vide mais qu’il ait été scellé ? De plus, ce tombeau n’a pas été modifié lorsque le Christ en est sorti. Donc ce sont eux qui ont fourni l’assurance du fait de la Résurrection en ayant placé des gardes. L’Évangile de Matthieu nous dit que les autorités juives ont soudoyé les gardes  pour dire que les disciples ont volé le corps, et que cette histoire était encore racontée même au moment où Matthieu a écrit l’Évangile. Il est tout à fait plausible qu’ils aient été soudoyés. Tout d’abord, ils ont un problème parce qu’ils étaient censés garder la tombe. Et pourquoi ne mentiraient-ils pas pour de l’argent ? Ils n’avaient rien à gagner à dire la vérité. Les soldats ont donc été soudoyés. Ils ont été achetés; mais il y a un problème même avec leur histoire. Tout d’abord, s’ils sont là pour garder la tombe, ils dormiraient à tour de rôle. C’est ce que font les gardes; ils ne dorment pas tous en même temps ; ils dormiraient à tour de rôle. Mais disons qu’ils se sont tous endormis en même temps. Comment quelqu’un pouvait-il déplacer cette grosse pierre sans être vu par les gardes ou entendu par eux ? Est-ce possible? Nous parlons d’une pierre très lourde. Quelqu’un les aurait entendus ou vus. Rappelez-vous maintenant que les gardes ont dit que les disciples sont venus et ont volé le Christ pendant qu’ils dormaient. Eh bien, comment sauraient-ils qu’il a été volé par les disciples ou par quiconque s’ils étaient endormis à ce moment-là ? Cela a-t-il du sens? La théorie du complot la plus répandue est que les disciples ont volé le corps – c’est ce que disaient les gardes et les dirigeants juifs. Considérons cette possibilité. Quel motif les disciples auraient-ils pour voler le corps de Christ ? Dans quel but? Pour perpétuer une fraude ? Être responsable d’induire en erreur des milliers et éventuellement des millions de personnes ? Pour qu’ils puissent faire le tour du monde en prêchant? Prêcher quoi ? Prêcher un mensonge, prêcher et mourir pour un mensonge ? Les disciples auraient-ils volé le corps ? Considérons simplement rationnellement quelles preuves il pourrait y avoir que les disciples aient volé le corps. Quel argument peut être avancé. Tout d’abord, ils se sont enfuis simplement en voyant le Christ arrêté alors qu’il était encore vivant et qu’ils croyaient qu’il était le Messie. Alors pourquoi voleraient-ils Son corps maintenant ? Ils avaient peur quand il était encore en vie, et ils ne l’ont pas défendu à ce moment-là. Pourquoi n’auraient-ils pas peur des soldats maintenant ? Pourquoi prendre des risques en le volant alors qu’il était mort, alors qu’ils ne l’ont pas défendu de son vivant ? Que gagneraient-ils à voler le corps ? Pourquoi risqueraient-ils quoi que ce soit pour Lui maintenant ? Il a dit qu’Il ressusciterait, n’est-ce pas? Donc, s’ils croyaient qu’Il ressusciterait, alors ils auraient attendu qu’Il ressuscite. Et s’Il ne ressuscitait pas de Lui-même, alors le Christ serait un imposteur et un menteur; et plutôt que de voler son corps pour dire qu’il est ressuscité, ils seraient désabusés, ils se sentiraient trompés, ils seraient en colère. Alors pourquoi risqueraient-ils quoi que ce soit de leur propre vie, en particulier leur liberté, pour voler le corps d’un trompeur qui a dit qu’il ressusciterait, mais ne l’a pas fait ? Cela a-t-il un sens pour vous ? Cela n’a sûrement pas de sens pour moi.  Maintenant, il y a un autre détail important dans les récits de la résurrection qui est mentionné dans les évangiles, et c’est le fait que les draps funéraires ont été trouvés dans la tombe. Ceci est mentionné plus d’une fois pour une raison très importante; c’est une autre preuve de la Résurrection. Si les disciples ou quelqu’un d’autre volaient le corps, pourquoi le déballeraient-ils ? Cela aurait pris trop de temps et aurait été trop difficile. Et pourquoi le feraient-ils de toute façon ? Parce qu’alors ils porteraient un corps en désordre et abîmé. Cela a-t-il du sens qu’ils enlèvent les vêtements funéraires ? Ça n’a pas de sens. De plus, il aurait été extrêmement difficile, voire impossible, d’enlever les linges, car lorsqu’ils enveloppaient le Seigneur, Il était couvert de toutes sortes de blessures et de sang. Et le sang aurait collé aux tissus. Les blessures auraient collé au tissu funéraire (le linceul), et aussi la myrrhe et les aloès qui ont été mis sur le corps auraient collé au tissu. Rappelez-vous comment c’était quand vous étiez jeune et que votre mère mettait un pansement sur votre plaie – maintenant il y a des pansements antiadhésifs. Mais quand j’étais enfant, ça collait à la plaie et parfois quand ils l’enlevaient, la croûte se détachait avec et çà recommençait à saigner… Il n’y avait pas de tissu funéraire antiadhésif. Il aurait collé au corps, et le fait qu’ils y trouvent le linge funéraire (le linceul) est si important, car cela signifie que le Christ est ressuscité. Il l’a laissé derrière lui. Il n’en avait plus besoin. Vous voyez, s’il avait été volé, personne n’aurait laissé derrière les tissus funéraires.  Ainsi, vous voyez, Christ est mort, et le corps n’a pas été volé. Maintenant, nous devons aborder la question des apparitions de la Résurrection.

Sur la Résurrection (11)

Considérons d’autres arguments soulevés contre la résurrection du Christ….

La plupart des arguments ont à voir avec le tombeau vide. C’est le premier détail mentionné dans les récits de la Résurrection, et on le retrouve dans tous les Evangiles. Les femmes se rendent au tombeau tôt le dimanche matin et elles le trouvent vide. Les tombes n’étaient pas des trous dans le sol comme la plupart des tombes aujourd’hui, mais les tombes étaient comme des grottes creusées dans un espace à flanc de colline. Ainsi, une tombe était comme une petite grotte avec de la place à l’intérieur pour plus d’un corps. Quand ils creusaient ce tombeau, ils creusaient une petite étagère, ou une grande étagère, ou une niche sur laquelle placer le corps de quelqu’un. Et finalement, après que des années se soient écoulées et que le corps se soit dissous, les os étaient rassemblés et placés dans un ossuaire, qui est une petite boîte en pierre utilisée pour contenir les os de quelqu’un. Ils le font encore, soit dit en passant, dans de nombreuses parties du monde, y compris en Grèce; ils utilisent la même tombe encore et encore. Environ trois ans après la mort de quelqu’un, ils déterrent le corps et il n’y a rien d’autre que les os. Ils enlèvent les os et quelqu’un d’autre utilise la tombe après cela. C’était la coutume dans tout le monde méditerranéen et à cette époque sous l’empire romain. Ainsi, un tombeau était comme une grotte, et bien sûr nous savons aussi que c’était un nouveau tombeau, et ce détail est inclus dans les récits de la résurrection dans les évangiles. C’était une tombe toute neuve qui n’avait jamais été utilisée afin qu’il n’y ait pas eu de confusion. Il n’y avait pas d’autres corps là-bas; il n’y avait pas d’autres os là-bas. Une tombe était une pièce assez grande, comme une grotte qu’on aurait creusée, et on la fermait en faisant rouler une grosse pierre sur l’ouverture. La pierre était plutôt grosse, mais ce n’était pas un rocher. La pierre mesurait environ 4 à 5 pieds de haut et était ciselée en forme de grosse pièce de monnaie épaisse, elle était donc plate sur les deux côtés et ronde, et elle était placée dans une rainure; ils ciselaient une rainure qui courait devant la tombe, puis ils plaçaient cette pierre en forme de pièce de monnaie dans cette rainure; ils pouvaient la faire rouler sur le côté pour ouvrir la tombe, puis la faire rouler en arrière pour fermer la tombe. Ce n’était donc pas comme un rocher. C’était plus facile à déplacer que ça, parce qu’un rocher a une forme irrégulière. Mais encore, cette pierre était très, très lourde, et une femme n’aurait pas pu la déplacer. Il aurait fallu plus d’un homme même pour la rouler. Alors que disent-ils du fait que la tombe est retrouvée vide ? Que disent les gens pour expliquer le tombeau vide ? Tout d’abord, certaines personnes disent que le Christ n’est pas vraiment mort, qu’il s’est évanoui ou qu’il était très proche de la mort, mais qu’après avoir été mis au tombeau, il a récupéré et est sorti. Eh bien tout d’abord, tous les récits, y compris les récits juifs et romains, conviennent que Christ est mort. S’il n’était pas vraiment mort, mais à peine vivant, quand il s’est réveillé d’une manière ou d’une autre le dimanche matin, il aurait été extrêmement faible à cause d’une grave flagellation et d’une crucifixion et il n’aurait pas mangé pendant environ trois jours depuis jeudi soir. Comment aurait-il pu, si tel était le cas, cet homme qui est pratiquement mort, éloigner le rocher du tombeau qui aurait pesé des centaines de livres, surtout de l’intérieur du tombeau ? Cela n’a aucun sens. Le Seigneur est vraiment mort, tout le monde est d’accord pour dire qu’Il est mort, et toutes les preuves sont qu’Il est mort. C’est stupide et c’est probablement l’argument le plus faible de tous qu’il n’est jamais vraiment mort. Il est mort, et nous avons bien sûr le soldat romain qui lui a transpercé le côté avec une lance. Tu sais, avec quelqu’un qui te transperce le cœur, je pense que tu vas mourir. L’autre option que les gens évoquent parfois est que les Juifs ou les Romains ont volé le corps.

 ( A suivre )