Le carême de Noel

LA TRADITION DU JEÛNE ET DE L’ABSTINENCE PENDANT LE CARÊME DE NOËL OU AVENT

Le carême de la Nativité, appelé également « carême de Noël », « carême de saint Martin » (à cause de la fête de saint Martin le 11 novembre) ou « carême de saint Philippe » (à cause de la fête du saint apôtre Philippe le 14 novembre), est un temps de préparation physique et spirituelle pour accueillir le Verbe incarné. Il appartient à la tradition ancienne de l’Eglise universelle. Il dure quarante jours et a toujours une date fixe : du 15 novembre ou 25 décembre. On commence le soir du 14 novembre, mais si ce jour est un mercredi ou un vendredi on commence le 13 au soir.

C’est un carême plus léger que les autres. Nous nous abstenons de viande, d’œufs et de fromage. Le lundi, le mercredi et le vendredi on s’abstient de vin et d’huile. Mardi et jeudi on prend du vin et de l’huile ; le samedi et le dimanche on prend du poisson, de l’huile et du vin. Le poisson est consommé seulement jusqu’à la fête de saint Nicolas (6 décembre) inclus.

La veille de Noël on mange seulement le soir des céréales, des fruits et des légumes. Le jour de Noël, quel qu’il soit, on rompt tout jeûne et toute abstinence.

Le 21 novembre, mémoire de la Présentation de la Mère de Dieu au Temple, on mange du poisson. Il en est de même les lundis, mercredis et vendredis, s’il y a une fête.

Pendant le carême de Noël, on ne célèbre pas de mariage.

Pendant cette période, nous pouvons lire davantage la Parole de Dieu. Nous pouvons prier davantage. Nous pouvons nous confesser plus souvent. Nous pouvons nous exercer à être miséricordieux avec notre entourage humain et avec toutes les créatures. Nous nous préparons ainsi au grand mystère de Noël : Dieu devenu un être humain parmi d’autres, assumant tout ce qui est humain, et habitant parmi les humains pour changer son monde de l’intérieur et le sauver.

Source: https://www.sagesse-orthodoxe.fr/

Carême des apôtres 2017

Carême des Apôtres

Date du Carême des Apôtres :

  • du lundi 12 juin au mercredi 28 juin 2017Le Carême des Apôtres est un jeûne précédant la fête des apôtres Pierre et Paul, à la durée variable puisqu’il dépend de la date de la Pentecôte, elle même déterminée en fonction de Pâques. Ce jeûne permet aux croyants de faire fructifier les dons qu’ils ont reçu à l’occasion de la Pentecôte. Plus précisément, le Carême des Apôtres a pour objectif l’acquisition du “sens de l’Église” : s’inscrire dans les pas des apôtres et se montrer ainsi digne en tant que disciple de Dieu. Les aliments proscrits sont le poisson, la viande, le vin, les huiles, les produits laitiers ou les oeufs. Les samedis et dimanches, poisson, vin et huile sont autorisés.Ce jeûne est apparut durant le 6e siècle, bien qu’il soit mentionné dans quelques témoignages antérieurs. Désigné comme le jeûne des Apôtres dans les premières mentions des sources monophysites syriaques, Anastase le Sinaïte le mentionne comme un jeûne controversé au 7e siècle, et Théodore le Studite le considère au 9e siècle comme un jeûne établi au moins dans les milieux monastiques. (Source:http://icalendrier.fr/religion/fetes-orthodoxes/jeunes#CaremeApotres)
  • Le carême des apôtres commence juste après le premier dimanche après la Pentecôte (et qui est également le dimanche de tous les Saints), soit le lundi 8 juin et il se termine le jour de la fête des saints apôtres Pierre et Paul qui tombe le 29 juin (ou le 12 juillet selon le calendrier julien). Cette période de jeûne a son origine qui remonte aux premiers siècles du christianisme et nous disposons des témoignages de saint Athanase le Grand, de saint Ambroise de Milan et d’autres…Saint Athanase  a fait référence à ce carême dans une lettre envoyée à l’empereur Constance…Ce jeûne n’est pas strict comme le Grand Carême: on s’abstient des laitages et de la viande.  Le poisson est souvent autorisé (se reporter à un calendrier liturgique). Quoiqu’il en soit, le carême ne se limite pas à l’aspect alimentaire qui est la partie la plus facile à respecter pour une personne en bonne santé et bien entendu ces règles ne s’imposent pas quand on est malade (demander s’il le faut au prêtre). (Source: http://www.orthodoxie-reunion.com/?p=1150).pierre et paul 

A propos du jeûne

 

##nothumbs##

Il est nécessaire pour le chrétien de jeûner afin d’éclairer son intellect, d’élever et de développer ses sentiments et de stimuler sa volonté pour avoir une activité utile. Il est aussi nécessaire pour un chrétien de jeûner parce que le Fils de Dieu prit sur Lui notre humaine nature, afin que la nature humaine soit élevée au plan divin, et à présent, nous nous hâtons vers le Royaume de Dieu qui n’est ni nourriture ni boisson, mais justice et paix, et joie dans le Saint Esprit. Le jeûne est un bon maître: il fait vite comprendre à tous ceux qui jeûnent que l’homme a besoin de peu de nourriture et de boisson, et qu’en général, nous sommes gourmands et que nous mangeons beaucoup plus qu’il n’est nécessaire. Le jeûne expose clairement tous les péchés et les défauts, toutes les faiblesses et les maladies de notre âme, de même que lorsque l’on remue un eau boueuse et stagnante, les reptiles et la terre qui s’y trouvent sont révélés. Cela nous montre la nécessité de nous tourner vers Dieu de tout notre cœur, de rechercher Sa miséricorde, Son aide et Sa grâce salvatrice. Le jeûne nous montre toute l’habileté, la ruse et la malice des esprits incorporels que nous avons involontairement servis.

Saint Jean de Cronstadt

P.S. La période qui précède la fête de la Nativité de Notre Seigneur et qui commence le 15 novembre correspond au carême de la Nativité.

Qu’est ce que le salut pour un chrétien?

sunset

Pour nous orthodoxes, le but unique et absolu de la vie en Christ est de devenir participant à la vie de Dieu, de s’unir avec Dieu, (en d’autres termes la sainteté car Dieu est saint, c’est la « theosis »), afin que l’homme – par sa participation aux énergies incréées de Dieu (c’est-à-dire à la vie de Dieu)- puisse devenir «par la Grâce qui vient de Dieu» ce que Dieu est par nature (sans commencement ni fin). C’est cela la signification du «salut» dans le christianisme.

Ainsi, en tant que chrétiens, nous savons que le salut est un processus continu avec lequel, en tant que croyants, nous sommes appelés à coopérer. Il nous est dit : « Repentez-vous, car le royaume des cieux est proche » (Matthieu 4:17). L’apôtre Paul a rendu manifeste la nécessité de la coopération humaine quand il nous a demandé de «travailler votre salut avec crainte et tremblement ; Car c’est Dieu qui agit en vous, vous permettant à la fois de vouloir et de travailler pour son bon plaisir (Philippiens 2: 12-13) ».

 

Basé sur Protopresbytre George Metallinos, Doyen de l’Université d’Athènes (Ecole de Théologie).

Source : https://asceticexperience.com/2016/10/salvation-means-christianity/

Que pouvons-nous dire sur le fait de devenir participant à la vie de Dieu ?

Ici se trouvent ceux qui sont dans le creux le plus profond de l’ignorance, dans les sombres passions de ce corps et dans l’ombre de la mort, et qui ont la témérité de commencer à philosopher à propos du Ciel sur la terre. Le firmament a les étoiles pour sa beauté, et l’absence de passions a les vertus comme ornements ; Car par absence de passions je n’entends rien d’autres que le Ciel intérieur de l’esprit, qui considère les ruses des démons comme de simples jouets.

Et donc, il est vraiment sans passion, et reconnu comme impartial, celui qui a rendu sa chair incorruptible, qui a élevé son esprit au-dessus des créatures et qui a subjugué tous ses sens à celui-ci (son esprit) et qui garde son âme dans … la présence du Seigneur, tendant vers Lui, même en allant au-delà de ses forces.

D’autres disent, d’ailleurs, que l’absence de passions est la résurrection de l’âme qui précède celle du corps ; Mais d’autres, que c’est la connaissance parfaite de Dieu, seconde seulement à celle des anges.

L’âme dépourvue des passions est immergée dans les vertus, comme ceux qui sont dans les passions sont immergés dans les plaisirs.

L’esprit doit être libre de toutes choses créées afin d’atteindre le Créateur.

Basé sur Saint-Jean Climaque (de l’Échelle Sainte).

Source : https://asceticexperience.com/2016/09/deification-our-purpose/

 

Conseils spirituels données par une personne ayant lu ces lignes :

3 choses à faire pour commencer :

  • Prière quotidienne pour avoir une relation correcte avec Dieu.
  • Savoir pardonner (être miséricordieux) pour des relations correctes avec les autres.
  • Reconnaître ses propres fautes pour avoir une relation correcte avec soi-même (notre propre esprit intérieur).

 

Source dans les commentaires de : https://asceticexperience.com/2016/10/salvation-means-christianity/