Quelques mots sur la parabole du riche insensé

Mais Dieu lui dit : « Insensé, cette nuit même on te redemande ta vie, et ce que tu possèdes, qui l’aura ? » Luc 12 :20

Cette question inquiète et angoisse de nombreuses personnes fortunées.  Le roi Salomon qui était d’une grande richesse et d’une grande sagesse s’est beaucoup posé de questions à ce sujet. Il s’exprime ainsi dans le livre de l’Ecclésiaste : « …je déteste la vie car je trouve mauvais ce qui se fait sous le soleil : tout est vanité et poursuite de vent. Moi, je déteste tout le travail que j’ai fait sous le soleil et que j’abandonnerai à l’homme qui me succédera. Qui sait s’il sera sage ou insensé ? » (Ecclésiaste, 2 : 17-19). Ces paroles du sage Salomon sont semblables à celles que la sagesse populaire exprime en disant que l’homme n’emporte rien avec lui.

Dans la parabole du riche insensé racontée par le Seigneur, toute l’attention du riche était tournée vers  le bien-être matériel passager de ce monde, son esprit étant très éloigné de Dieu et des questions d’ordre spirituel ; ce qui est illustré par le fait qu’il ramène tout vers sa propre personne, oubliant ou ignorant que tout ce que nous possédons nous vient de Dieu et que nos possessions  nous sont données pour une gérance provisoire. Comme le dit le psaume « Au Seigneur appartient la Terre et tout ce qu’elle contient ».

Lorsque l’être humain donne son cœur aux richesses matérielles alors il devient leur esclave. C’est pourquoi la purification du cœur signifie rendre notre monde intérieur libre de tout attachement aux choses terrestres qui sont passagères.  Cela doit être un objectif pour chaque chrétien. L’évêque Théophane  (Russie, XIXème siècle) commente cette parabole par ces mots : «  Puisque la fortune vient de Dieu, offre-la à Dieu si tu l’obtiens, tu sanctifieras ainsi ta fortune. Partages ce que tu possèdes en trop avec les démunis, ce faisant c’est comme si tu rendais à Dieu ce qu’Il t’a donné. Celui qui donne au pauvre est pareil à celui qui donne à Dieu ».

Chaque mot de cette parabole nous concerne. Et ces paroles sont particulièrement importantes pour les hommes de notre temps car tous les hommes de nos jours ont tendance à agir comme le riche de la parabole. Nos contemporains sont toujours disposés à démolir leurs granges pour en construire de plus grandes. Un exemple frappant est la crise économique actuelle dont les causes profondes sont spirituelles. Les gens ne se contentent plus de ce qu’ils gagnent mais ils veulent  davantage pour dépenser davantage…Ce n’est pas ainsi que se comportent ceux qui veulent vivre dans la proximité de Dieu ni ceux qui luttent pour acquérir les fruits de l’Esprit Saint. Dans cette parabole il y a beaucoup à apprendre en ce qui concerne le sens de notre vie, comment la diriger, l’orienter afin qu’elle atteigne sa pleine stature et qui constitue la vraie richesse laquelle n’est autre que l’intimité avec Dieu à travers notre empathie avec ceux qui souffrent et ceux qui sont dans le besoin en essayant de les consoler et en les faisant participer à ce que Dieu nous a confié.

P.  Antoine Melki

http://www.orthodoxlegacy.org/ (novembre 2011)

Les petites choses de la vie…

LES PETITES CHOSES DE LA VIE…

Extraits d’une homélie de Saint Jean Maximovitch (source : Orthodox Heritage, Vol.08, Issue 11-12).

Il y a beaucoup de gens qui pensent que pratiquer les commandements de Dieu et vivre selon la foi constitue quelque-chose de vraiment très difficile. En réalité c’est tout le contraire, c’est plutôt quelque chose de très facile. Il suffit de faire attention aux petits détails et d’éviter de faire le mal dans les choses les plus banales. C’est le moyen le plus simple et le plus sûr pour entrer dans le monde spirituel et de se rapprocher de Dieu.

Continuer la lecture de Les petites choses de la vie…